L’ancienne star brésilienne du football Ronaldinho, détenu au Paraguay depuis cinq mois pour usage de faux documents officiels, sera fixé le 24 août sur une éventuelle remise en liberté, a appris lundi l’AFP auprès de sources judiciaires.

Selon ces sources, le juge Gustavo Amarilla, en charge du dossier, devra se prononcer au cours d’une audience fixée à cette date sur les réquisitions du parquet.

Le ministère public a demandé le paiement par Ronaldinho d’une amende de 90.000 dollars pour « réparation des dommages à la société ». L’ex-joueur du FC Barcelone et du Paris Saint-Germain serait également autorisé à rentrer au Brésil, contre l’obligation de se présenter tous les trois mois pendant un an devant un juge.


Le retour de Serena Williams

Le tennis fait officiellement son retour dès lundi aux États-Unis, malgré la pandémie persistante de coronavirus, avec le tournoi de Lexington (Kentucky), dont la première édition à huis clos s’offre Serena Williams, sa soeur Venus, Sloane Stephens, Coco Gauff ou encore Victoria Azarenka.

La faible dotation – 202.250 dollars – et la catégorie – la plus modeste du circuit – de ce nouveau rendez-vous au calendrier n’ont pas rebuté ces joueuses, soucieuses avant tout de renouer avec la compétition, cinq mois après l’interruption de la saison WTA qui a enfin pu redémarrer à Palerme en début de semaine.