Le confinement imposé par les autorités britanniques pour lutter contre le coronavirus, n’empêchera pas mon retour sur les terrains. C’est ce qu’a déclaré dimanche Paul Pogba. Le milieu français de Manchester United est en convalescence depuis fin décembre en raison d’une blessure.

Pogba, 27 ans, n’a disputé que huit matches cette saison avec les « Red Devils » et sa dernière apparition sous le célèbre maillot rouge remonte au 26 décembre en raison d’une blessure à une cheville, dont il a été opéré en janvier.

Le champion du monde 2018 devait théoriquement revenir sur les terrains en mars, mais le Championnat d’Angleterre a été stoppé mi-mars pour une durée indéterminée en raison de la pandémie de Covid-19.

Les clubs de Premier League espèrent finir la saison 2019-20 et attendent entre autres le feu vert des autorités britanniques.


Le gouvernement allemand soutient le retour de la Bundesliga

Dans une interview au quotidien Bild, le ministre allemand de l’Intérieur et des Sports a déclaré dimanche qu’il accueille favorablement l’annonce de la  reprise du championnat national de football en dépit de la pandémie de coronavirus.

« Je trouve le calendrier proposé par la Ligue allemande de football plausible et je soutiens un redémarrage en mai », a déclaré Horst Seehofer, à trois jours d’une réunion des autorités allemandes pour trancher sur ce sujet.

La Ligue allemande (DFL) est favorable à une reprise des matches à huis clos autour de la mi-mai, ce qui ferait de l’Allemagne le premier grand championnat européen à franchir cette étape.

Dans une interview au quotidien Bild, le ministre allemand de l’Intérieur et des Sports a déclaré dimanche qu’il accueille favorablement l’annonce de la  reprise du championnat national de football en dépit de la pandémie de coronavirus.

« Je trouve le calendrier proposé par la Ligue allemande de football plausible et je soutiens un redémarrage en mai », a déclaré Horst Seehofer, à trois jours d’une réunion des autorités allemandes pour trancher sur ce sujet.

La Ligue allemande (DFL) est favorable à une reprise des matches à huis clos autour de la mi-mai, ce qui ferait de l’Allemagne le premier grand championnat européen à franchir cette étape.

Revers sur le terrain salarial pour les championnes du monde de foot

Les joueuses américaines ont reçu un coup de massue dans leur quête d’égalité salariale avec l’équipe masculine. Leur demande a été déboutée vendredi, dans un jugement en référé, par le juge Gary Klausner de la Cour de district des États-Unis pour la Californie centrale à Los Angeles, qui a rejeté l’argument principal de discrimination salariale des plaignantes.

Il a néanmoins renvoyé à un jugement ultérieur les griefs des plaignantes sur l’inégalité de traitement dans le logement, les voyages et d’autres domaines. Un procès doit débuter le 16 juin.

En attendant, pour ce qui est du volet principal de l’affaire, c’est un coup très dur encaissé par les joueuses de l’équipe nationale, dont la star de l’équipe et militante féministe Megan Rapinoe, qui luttaient pour leur cause depuis plusieurs années.


Football: l’arrêt de la Ligue 1 acté, le PSG sacré

La Ligue de football professionnel (LFP) a suivi, ce 30 avril, les injonctions sanitaires du gouvernement français en actant l’arrêt définitif de la saison de Ligue 1. Le Paris Saint-Germain est sacré champion.

Deux jours après les annonces du Premier ministre français Édouard Philippe, le conseil d’administration de la Ligue de football professionnel (LFP) a acté, jeudi 30 avril, l’arrêt des championnats de Ligue 1 et Ligue 2.

Le mode de calcul du classement retenu est celui qui a été préconisé pour les championnats amateurs par Noël Le Graët, le président de la Fédération française (FFF), à savoir un quotient « nombre de points par matches joués ». Ainsi, sans surprise, le Paris Saint-Germain est sacré champion de France pour la neuvième fois. Le club de la capitale rejoint l’Olympique de Marseille au palmarès et se rapproche à une longueur du record de l’AS Saint-Étienne (10 titres).

Accompagnant le PSG en Ligue des champions, l’OM, bon dauphin, retrouvera cette compétition pour la première fois depuis 2013. Rennes, troisième, est qualifié au moins pour les barrages. Le club breton aura l’opportunité de prendre part à la plus prestigieuse des compétitions européennes pour la première fois de son histoire.

De son côté, Lille se contentera de la Ligue Europa. Nice et Reims, cinquième et sixième, pourraient rejoindre le club du Nord dans le cas de figure où il n’y aurait pas de possibilité de disputer les finales de Coupes. Des rencontres pour lesquelles l’« objectif » est qu’elles soient organisées début août avant le début de la saison 2020-2021 fixé « au plus tard », aux 22 et 23 août, selon la LFP.

Lyon privé d’Europe pour l’instant

Le grand perdant de ce classement, c’est donc l’Olympique lyonnais, septième et en l’état, privé de Coupe d’Europe pour la première fois depuis plus de vingt ans. Pour que l’OL soit européen en 2020-2021, il faudrait que la finale de la Coupe de la Ligue ait lieu, et que les Lyonnais battent le Paris Saint-Germain lors de cette rencontre. L’équation est identique pour Saint-Étienne opposé au PSG en finale de la Coupe de France.

Enfin, Toulouse et Amiens seront pour leur part relégués, et Lorient et Lens promus de L2, ce qui annonce peut-être une vague de litiges devant la justice sportive et administrative.


Maradona appelle à une « main de Dieu » pour mettre fin à la pandémie

La légende argentine du football Diego Maradona a appelé à une nouvelle « main de Dieu » pour mettre fin à la pandémie de coronavirus, faisant allusion à son but marqué de la main contre l’Angleterre lors de la Coupe du monde 1986.

« Ce qui nous arrive, beaucoup de gens disent que c’est une nouvelle main de Dieu. Mais aujourd’hui, je demande cette main pour mettre fin à cette pandémie afin que les gens puissent vivre à nouveau leur vie, en bonne santé et heureux », a déclaré Maradona, dont les propos ont été rapportés par le journal argentin Clarin.

En 1986, au Mexique, Maradona avait spontanément répondu que « c’était la main de Dieu » aux journalistes à propos du premier de ses deux buts inscrits contre l’Angleterre (2-1) en quart de finale de la Coupe du monde remportée par l’Albiceleste.

L’actuel entraîneur de Gimnasia y Esgrima La Plata, 59 ans, s’est par ailleurs exprimé sur la décision de la Fédération argentine de football (AFA) de mettre fin à la saison 2019-2020, en raison du Covid-19, et de suspendre les relégations pour cette saison et la prochaine.

« Ce n’est pas la fin que nous aurions souhaitée, nous étions convaincus que nous serions sauvés sur le terrain », a affirmé Maradona, alors que la suspension des relégations a favorisé son club. Gimnasia y Esgrima La Plata, était 19e sur 24 au moment de l’interruption du championnat.

Toutefois, il a soutenu la décision du président de l’AFA, Claudio Tapia, alors que l’Argentine est confinée depuis le 20 mars et que les événements sportifs devraient prendre encore du temps avant de reprendre.

Maradona a estimé que les clubs de football argentins risquent d’être confrontés à deux années économiques difficiles après la pandémie.

« J’espère qu’on comprendra que ce qui est à venir, nous devons l’affronter ensemble pour le bien du football argentin. Personne n’est Rambo pour gagner cette guerre, juste parce que même Ramb

Espagne: LaLiga plaide pour « la réactivation » du football, selon son président

« La réactivation » du football en Espagne: voilà ce sur quoi se concentre LaLiga, a réagi son président Javier Tebas ce mardi après l’annonce de l’arrêt définitif de la saison 2019-2020 en France, mettant en avant les risques économiques d’une mise à l’arrêt des compétitions.

« Je ne comprends pas en quoi il y aura plus de risque à jouer des matches de football à huis clos, avec toutes les mesures de précaution, que de travailler sur une chaîne de montage ou sur un bateau de pêche en haute mer », a considéré le président de LaLiga, l’organe qui gère le football professionnel en Espagne.

« Si les secteurs économiques importants ne peuvent pas reprendre (leur activité), de manière sûre et contrôlée, ils pourraient finir par disparaître », a averti le patron de LaLiga, soulignant le fait que « cela pourrait arriver avec le football professionnel ».

« Dans d’autres pays, les équipes s’entraînent déjà. Il s’agit là de l’exemple à suivre », a appuyé Tebas.

Javier Tebas a réagi de la sorte après l’annonce de la fin définitive de la saison 2019-2020 en France par décision gouvernementale.

« La saison 2019-2020 de sports professionnels, notamment celle de football, ne pourra pas reprendre », a annoncé le Premier ministre Edouard Philippe, mardi dans un discours à l’Assemblée nationale.

« En Espagne, le football est un important moteur économique que nous avons besoin de réactiver, comme beaucoup d’autres », a affirmé Tebas, ajoutant que LaLiga « continue de se concentrer sur cette réactivation, de manière responsable et en respectant les recommandations sanitaires, le plus vite possible ».

D’après un bilan de LaLiga datant de 2019, l’industrie du football représente 1,37% du produit intérieur brut (PIB) d’Espagne.

Le football est paralysé en Espagne depuis le 12 mars, date à laquelle l’état d’alerte a été décrété en raison de la pandémie de nouveau coronavirus, et toute la population est confinée jusqu’au 9 mai prochain au moins.