Le N.2 mondial Rafael Nadal, qui vise le sommet de la hiérarchie de l’ATP en cette fin de saison, a déclaré forfait pour le Masters 1000 de Shanghai, qui débute dimanche, en raison d’une blessure au poignet gauche, ont annoncé les organisateurs vendredi en citant le joueur.

« Comme vous le savez probablement tous, j’ai souffert d’une inflammation du poignet gauche à la Laver Cup et je n’ai pas eu le temps de récupérer ni de m’entraîner pour être prêt pour ce magnifique tournoi. J’espère être de retour pour l’édition 2020 », a écrit Nadal aux organisateurs de Shanghai.

L’Espagnol, vainqueur de l’US Open en août, n’a plus joué en compétition depuis, mais il a disputé au côté notamment de Roger Federer la Laver Cup en septembre à Genève, un tournoi exhibition opposant une équipe européenne à une équipe du reste du monde. Il avait déclaré forfait pour la dernière journée en raison de cette inflammation du poignet gauche.

Nadal, qui n’avait pas de points ATP à défendre cette année au Masters 1000 de Shanghai où il n’était déjà pas venu l’an dernier, peut détrôner Novak Djokovic de son trône mondial en cette fin de saison. Le Serbe, qui compte 640 points d’avance sur Nadal à l’ATP, doit, lui, défendre les 1000 points de son titre en Chine.

Ligue des champions: un Barça hésitant puis renversant face à l’Inter

Le FC Barcelone a battu l’Inter Milan 2-1, ce 2 octobre 2019, dans le groupe F de la coupe d’Europe des clubs de football (Ligue des champions). Le Barça était mené 1-0 mais s’est sauvé grâce à deux buts de l’Uruguayen Luis Suarez.

La série d’invincibilité du FC Barcelone (FCB) en coupe d’Europe des clubs de football (Ligue des champions) s’est poursuivie, ce 2 octobre. Le FCB a aligné un 33e match sans défaite en Ligue des champions, à l’occasion de la 2e journée de l’édition 2019-2020. Mais les Catalans ne sont pas passés loin d’une grosse contre performance, face à l’Inter Milan.

Lautaro Martinez jette un froid

Dès la 3e minute, Lautaro Martinez cueille en effet à froid joueurs et supporters du Barça. Parti en profondeur, l’Argentin résiste au retour du défenseur Clément Lenglet et trompe le gardien Marc-André Ter Stegen (0-1). Le portier allemand prendra ensuite sa revanche en repoussant le ballon, sur un puissant coup de tête de Martinez (37e).

Les Barcelonais semblent nerveux et ne développent pas leur jeu rapide habituel, à une ou deux touches de balle. Antoine Griezmann écope, lui, d’un carton jaune pour un tacle maladroit (9e). Au moins le Français a-t-il le mérite de prendre des risques, avec un tir cadré (2e) et un coup de tête qui ne l’est pas (14e).

Luis Suarez sauve le Barça

Ça ne l’empêchera pas de quitter ses partenaires prématurément (66e), remplacé par son compatriote Ousmane Dembélé. Le champion du monde, décevant, aurait sans doute aimé être le sauveur du soir. Mais celui-ci aura été Luis Suarez. À la 58e minute, l’Uruguayen égalise d’une reprise de volée magistrale, suite à un centre d’un Arturo Vidal tout juste entré en jeu (1-1). L’arrivée du Chilien sur la pelouse a dynamisé les « Blaugrana ».

À la 84e minute, la superstar Lionel Messi s’infiltre dans la défense milanaise et sert Suarez qui, d’un contrôle, met son compatriote Diego Godin dans le vent. L’avant-centre du Barça double la mise : 2-1.

Une bonne opération

Au final, le FC Barcelone réalise une bonne opération. Avec 4 points pris en deux matches, Messi et ses partenaires sont deuxièmes au classement du groupe F, derrière le Borussia Dortmund, avant d’aller jouer sur le terrain du Slavia Prague le 23 octobre.