Une lettre écrite par un ancien policier new-yorkais, aujourd’hui mort, a été présentée samedi lors d’un point presse. Il y accuse les forces de l’ordre de complicité dans le meurtre.
Les filles de l’activiste afro-américain Malcolm X ont demandé la réouverture de l’enquête sur son meurtre à la lumière d’un nouveau témoignage mettant en cause la police de New York et le FBI. Contacté dimanche par l’AFP, un porte-parole du procureur de Manhattan a indiqué que « l’examen » du dossier était « en cours ».
Lors d’un point de presse a été présentée une lettre écrite par un ancien policier new-yorkais, aujourd’hui mort, qui accuse les forces de l’ordre, police de New York et FBI, de complicité dans le meurtre.