Derrière l’écran de fumée, la nostalgie, la curiosité et un come-back convaincant: Mike Tyson a réussi son retour sur le ring à 54 ans, malgré un nul concédé contre Roy Jones Jr, 51 ans, samedi lors d’une soirée jusque-là sauvée par Snoop Dogg.

Attendue avec un mélange de fébrilité et d’excitation par les amateurs du noble art, l’exhibition entre Tyson et Jones Jr n’a pas déçu. Si aucun vainqueur n’a été désigné au terme des huit rounds de deux minutes – une durée qui s’est avérée bien raisonnable, n’en déplaise aux récriminations originelles des protagonistes -, les deux boxeurs ont montré qu’ils en avaient encore dans les gants.

Au moment de l’annonce de la décision, Tyson est apparu bien plus frais que Jones Jr, encore en sueur et éreinté par les « coups au corps qui m’ont épuisé », a-t-il avoué.

Une enquête est ouverte sur la mort de Maradona

La justice argentine a ouvert une enquête vendredi pour déterminer s’il y a eu négligence dans la mort de Diego Maradona, le parquet cherchant à savoir si l’icône mondiale a reçu les soins nécessaires.

« Il y a déjà des irrégularités », a déclaré à l’AFP un membre de la famille.

Quelques heures après sa mort, l’avocat et ami de Maradona, Matias Morla, a dénoncé jeudi le fait « que l’ambulance a mis plus d’une demi-heure pour arriver à la maison où se trouvait le 10 ». Il a prévenu qu’il irait « jusqu’au bout ».

Mais ni lui ni aucun membre de sa famille n’a encore déposé plainte, a déclaré à l’AFP une source judiciaire.

« L’enquête a été ouverte parce qu’il s’agit d’une personne décédée chez elle et que personne n’a signé son certificat de décès. Cela ne signifie pas qu’il y a des soupçons d’irrégularités », a-t-on indiqué de même source, sous couvert d’anonymat.

Maradona inhumé en privé auprès de ses parents

Tout est allé très vite. Sans doute trop au goût de millions d’Argentins qui auraient aimé avoir plus de temps pour honorer une dernière fois leur idole. Diego Maradona a rejoint ce jeudi sa dernière demeure et repose désormais au Jardin de Bella Vista. Dans ce cimetière, situé à une trentaine de kilomètres de Buenos Aires, l’éternel numéro 10 a été inhumé aux côtés de ses parents.

La journée a été riche en émotions. Il ne pouvait en être autrement avec ce peuple si flamboyant, excessif quand il s’agit d’amour pour son héros. Décédé mercredi d’un arrêt cardiaque à l’âge de 60 ans, El Pibe de Oro a reçu durant des heures les pleurs, les cris, les coeurs brisés de ses fans, qui s’étaient massés devant la Casa Rosada pour saluer sa dépouille et lui adresser un ultime au revoir, un dernier merci.

Des tensions pendant la veillée funèbre

Des heures et des heures de file d’attente pour passer devant le cercueil de l’enfant du pays. Mais tout le monde n’aura pas pu connaître un tel adieu. Car devant cette veillée funèbre qui s’annonçait sans fin, la famille a finalement décidé d’écourter la séance. Des milliers de personnes ont donc vu le portail se fermer. Certains n’ont pas supporté et des incidents avec les forces de l’ordre ont éclaté dans l’après-midi.