Environ un millier de personnes ont manifesté samedi après-midi dans le centre de Rome pour protester contre l’obligation de vacciner les enfants en âge scolaire ou celle du port de masque, a constaté l’AFP.

La foule était essentiellement composée de militants anti-vaccin et de complotistes, même si la police a craint ces derniers jours également une importante participation de groupuscules fascistes, proches de cette mouvance anti-gouvernement et anti-masques, qui aurait pu entraîner des heurts.

Interrogé plus tôt dans la journée sur cette manifestation, le chef du gouvernement Giuseppe Conte a froidement répondu en énumérant le bilan de l’épidémie en Italie: « Plus de 274.000 malades et 35.000 morts. Point final ».