Il réclame plus de soutien et de mobilisation. Dans un post publié ce dimanche soir sur ses réseaux sociaux, quelques heures après avoir remporté le Grand Prix de Hongrie, Lewis Hamilton reproche au monde de la Formule 1 de ne pas en faire assez dans la lutte contre le racisme.

« Aujourd’hui, j’ai couru pour tous ceux qui s’efforcent d’apporter des changements positifs et de lutter contre les inégalités, mais malheureusement, en tant que sport, nous devons faire beaucoup plus. Il est embarrassant que de nombreuses équipes ne se soient pas engagées publiquement en faveur de la diversité ou que nous n’ayons pas trouvé le temps avant la course de faire un geste symbolique pour demander la fin du racisme », écrit le sextuple champion du monde, qui a notamment pris part le mois dernier à des manifestations à Londres contre le racisme.

Racisme : Coup de gueule de Hamilton contre la F1

Il réclame plus de soutien et de mobilisation. Dans un post publié ce dimanche soir sur ses réseaux sociaux, quelques heures après avoir remporté le Grand Prix de Hongrie, Lewis Hamilton reproche au monde de la Formule 1 de ne pas en faire assez dans la lutte contre le racisme.

« Aujourd’hui, j’ai couru pour tous ceux qui s’efforcent d’apporter des changements positifs et de lutter contre les inégalités, mais malheureusement, en tant que sport, nous devons faire beaucoup plus. Il est embarrassant que de nombreuses équipes ne se soient pas engagées publiquement en faveur de la diversité ou que nous n’ayons pas trouvé le temps avant la course de faire un geste symbolique pour demander la fin du racisme », écrit le sextuple champion du monde, qui a notamment pris part le mois dernier à des manifestations à Londres contre le racisme.


USA-Meeting : Kanye West en larmes

Un gilet pare-balles, une diatribe anti-avortement, des torrents de larmes… les fans de Kanye West n’ont pas dû être déçus par le premier meeting politique du rappeur. Il a tenu dimanche à Charleston, en Caroline du Sud son premier meeting. Une réunion politique confuse censée marquer le lancement de sa candidature à l’élection présidentielle, en novembre prochain aux Etats-Unis.

Vêtu d’une veste pare-balles où était inscrit « sécurité », Kanye West a livré un discours décousu au cours d’un meeting réservé à des invités qui devaient signer un formulaire de décharge de responsabilité liée au coronavirus, porter des masques et pratiquer la distanciation sociale, selon les médias américains.

Kanye West a annoncé sa candidature sur Twitter le 4 juillet. Il portait une casquette rouge « Make America Great Again » lors d’une rencontre avec Donald Trump à la Maison Blanche en 2018, mais a assuré depuis qu’il ne soutenait plus le président.