Hertz s’est placé sous le régime américain des faillites.

La procédure ne concerne pour l’instant que les opérations de Hertz aux États-Unis et au Canada, a précisé le groupe emblématique dans un communiqué. Elle épargne ainsi ses principales régions opérationnelles, notamment l’Europe, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Le 21 avril dernier, le loueur de voitures amérivain avait déjà annoncé supprimer 10 000 emplois en Amérique du Nord, soit 26,3 % de ses effectifs mondiaux, pour faire des économies face aux incertitudes provoquées par les mesures pour endiguer la pandémie. Ce Vendredi, Hertz a précisé que ce sont même 20 000 personnes au total qui ont été licenciées, soit environ la moitié de ses effectifs mondiaux.

« L’impact du Covid-19 sur la demande de voyages a été soudain et dramatique, entraînant une baisse brutale des revenus de la société et des réservations futures »,

a expliqué le groupe. 

Coronavirus : Des difficultés économiques poussent l’ONG britannique Oxfam à fermer de nombreux bureaux à travers le monde

L’Afghanistan et Haïti, mais aussi le Soudan, le Burundi, le Rwanda ou encore la Mauritanie : au total, l’ONG britannique Oxfam annonce la fermeture de 18 bureaux. Elle reste présente dans 48 pays, mais réduit ses objectifs et ses effectifs : 1 450 postes sur 5 000, plus d’un tiers, seront supprimés.

Oxfam, constituée d’une vingtaine d’organisations, fédérées au sein du même réseau, avait prévu dès 2018 un vaste plan de réorganisation. Mais le confinement mis en place dans les pays occidentaux a contraint l’ONG à fermer ses boutiques solidaires et à annuler des évènements organisés pour collecter des fonds.

Cette baisse brutale des revenus de l’ONG succède à une diminution générale des dons qui permettent de financer ses activités.

Une amende salée pour Facebook au canada

L’entreprise va payer une amende de 9,5 millions de dollars canadiens pour avoir fourni des indications “fausses ou trompeuses” au sujet de la protection de la vie privée des citoyens.

“Ces renseignements personnels comprenaient notamment du contenu que les utilisateurs avaient publié sur Facebook, des messages que les utilisateurs s’étaient échangés sur Messenger, et d’autres renseignements à propos d’utilisateurs identifiables”, a précisé le Bureau canadien de la concurrence.

“Facebook a également permis à certains développeurs tiers d’accéder aux renseignements personnels d’amis d’utilisateurs une fois que ces derniers avaient installé certaines applications de tierces parties”, a ajouté le Bureau de la concurrence. 

Dans le cadre d’un règlement intervenu devant le Tribunal de la concurrence, Facebook a accepté de rectifier le tir, notamment concernant les mesures réelles que peuvent prendre les utilisateurs pour limiter l’accès à leurs comptes.

Google sur la sellette

La justice américaine finalise son enquête sur les pratiques douteuses de Google dans la publicité. L’enquête est menée depuis juin 2019 par le département de la Justice ainsi qu’une cinquantaine de procureurs généraux sous la houlette de celui du Texas, le républicain Ken Paxton. Elle s’est notamment concentrée sur les outils technologiques de Google, essentiels dans les relations entre éditeurs et annonceurs.

Selon le quotidien économique The Wall Street Journal, la justice américaine cherche à savoir si Google abuse d’une position dominante vis-à-vis de ses concurrents et utilisateurs. Ainsi, 90% des recherches en ligne se font à l’aide de Google et surtout 70 à 75% des recettes publicitaires liées aux recherches vont dans la poche de l’entreprise.

Coronavirus-Licenciement massif chez Air Canada

La fermeture des frontières et les mesures de confinement ont obligé Air Canada à réduire son offre de transport de 95%. La première compagnie aérienne a suspendu tous ses vols internationaux et ne dessert qu’un nombre réduit d’aéroports dans le pays.

La compagnie basée à Montréal va licencier entre 19 000 et 20 000 salariés sur les 38 000 qu’elle emploie, soit un peu plus de la moitié de son personnel. Avant la pandémie de coronavirus, ses effectifs lui permettaient d’assurer 1 500 vols par jour avec ses 158 avions.

Le gouvernement de Justin Trudeau annonce qu’il travaillera avec Air Canada sans dire comment il pourrait venir en aide au plus important transporteur aérien du pays.

Coronavirus-États-Unis-Les abattoirs particulièrement touchés

Le 28 avril dernier Donald Trump a ordonné aux abattoirs de rester ouverts malgré l’épidémie galopante de Covid-19 parmi les salariés de cette industrie. Une industrie de la viande qui a mis en place trop tard des mesures de prévention et de protection des employés. Une dizaine de milliers d’entre eux ont été contaminés, une cinquantaine sont morts. « Le pire, a commenté une représentante de l’opposition démocrate,c’est que cette viande n’est pas destinée au marché américain ! »

Jamais les États-Unis n’avaient exporté autant de porc que depuis le début de l’année : 30 % de la production américaine, dont un tiers vers la Chine. Mais l’administration américaine n’aurait jamais pu prévoir, lorsqu’elle a signé l’accord de phase 1 avec Pékin en janvier dernier, qu’une épidémie de Covid-19 bouleverserait toute la filière.

L’acteur Geno Silva est mort

Geno Silva, qu’on a pu entre autre voir dans les films Scarfaceet Mulholland Drive, est mort à l’âge de 72 ans, rapporte The Hollywood Reporter. L’acteur s’est éteint le 9 mai dernier chez lui à Los Angeles, après des complications liées à une dégénérescence fronto-temporale, soit une forme de démence, a précisé sa famille.

Né en 1948 à Albuquerque dans le Nouveau-Mexique, Geno Silva a incarné “Le Crâne” dans le Scarface de Brian De Palma, sorti en 1983. Un homme froid et violent, qui abat Tony Montana. Son personnage a d’ailleurs décroché la 7e place d’un classement très sérieux regroupant les meilleurs hommes de main du cinéma.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.