La chanteuse américaine Nancy Holloway est morte à Paris

La chanteuse américaine de jazz et de soul était installée en France depuis 1960. Elle est morte mercredi à l’âge de 86 ans. 

La chanteuse américaine de jazz et de soul Nancy Holloway, installée depuis 1960 en France où elle a connu le succès parmi les idoles yéyé, est morte mercredi à son domicile parisien, à l’âge de 86 ans, a annoncé son filleul et éditeur. “Nancy Holloway s’est éteinte ce matin à son domicile. Elle avait quitté la scène en 2008 en raison de problèmes de santé”, a précisé Christophe Mouty, devenu son curateur.

La chanteuse américaine de jazz et de soul était installée en France depuis 1960. Elle est morte mercredi à l’âge de 86 ans. 

La chanteuse américaine de jazz et de soul Nancy Holloway, installée depuis 1960 en France où elle a connu le succès parmi les idoles yéyé, est morte mercredi à son domicile parisien, à l’âge de 86 ans, a annoncé son filleul et éditeur. “Nancy Holloway s’est éteinte ce matin à son domicile. Elle avait quitté la scène en 2008 en raison de problèmes de santé”, a précisé Christophe Mouty, devenu son curateur.

En 1961, la plus américaine des yéyés triomphe à l’ABC. Dans la foulée, elle est l’une des principales invitées du premier numéro de l’émission Âge tendre et tête de bois d’Albert Raisner. “Nancy a travaillé avec les plus grands artistes et producteurs internationaux de la musique jazz comme de la variété internationale à l’instar de Sammy Davis Junior, Quincy Jones, et Dizzy Gillespie”, a rappelé Christophe Mouty. 

Elle avait tourné avec Johnny Hallyday et Charles Aznavour

À Paris, à ses débuts, Nancy Holloway s’est produite dans des clubs de jazz dont les célèbres Mars Club et Blue Note, avant de partir en tournée en Allemagne et au Liban. Repérée par le comédien André Pousse, elle enregistre son premier 45 tours en 1961 (Le Boogie du bébé) tout en apparaissant dans des longs métrages dont Le Gentleman de Cocody de Christian-Jaque, Jeux de massacre d’Alain Jessua et Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques de Michel Audiard.

En 1964, Nancy Holloway joue son propre rôle dans Cherchez l’idole de Michel Boisrond, partageant l’affiche avec Sylvie Vartan, Johnny Hallyday, Charles Aznavour et Eddy Mitchell. De 2006 à 2008, Nancy Holloway a participé à la tournée événement Âge tendre et Têtes de bois avec d’autres idoles yéyé comme Richard Anthony, Demis Roussos et Franck Alamo.

Neymar joue dans la saison 3 de “La Casa de Papel”

À défaut de jouer avec le PSG, Neymar joue la comédie : il apparaît en moine brésilien dans deux épisodes modifiés de la saison 3 de la série “La Casa de Papel”.

La star brésilienne du football Neymar a annoncé mardi sur Twitter qu’elle allait participer à la troisième saison de “La Casa de Papel”, série non anglophone la plus regardée sur Netflix, et a ironisé sur les rumeurs de transfert

“Ma série préférée”

“J’ai pu réaliser mon rêve de participer à ma série préférée. Et maintenant je peux partager ‘Joao’ avec vous! Merci La Casa de Papel !”, a écrit le Brésilien sur le réseau social, accompagnant son message d’une courte vidéo où on le voit retirer le masque de Dali caractéristique des personnages de la série. “Bienvenue dans la bande #LCDP3”, a répondu en portugais le compte officiel de la série.

Dans les épisodes 6 et 8 de la saison 3, dont une nouvelle version a été mise en ligne mardi sur Netflix, a constaté l’AFP, Neymar interprète un moine brésilien du nom Joao. La saison 3 avait été mise en ligne le 19 juillet. “Je n’aime ni le football, ni la fête”, dit le moine lors d’une conversation sur le Brésil avec Berlin, un des personnages principaux de la série. “A la coupe du Monde, je prie toujours pour notre sélection”, ajoute son personnage, avant de se retirer. 

Des mois agités

Les derniers mois du numéro 10 brésilien de Paris ont été agités : suspendu pour avoir frappé un spectateur en finale de Coupe de France, un temps accusé de viol et forfait pour la Copa América en raison d’une énième blessure au pied droit, Neymar est au centre des rumeurs de transferts l’envoyant un jour à Barcelone, l’autre à Madrid.

La plainte pour viol qui le visait a finalement été classée sans suite au Brésil. Mais l’intrigue autour de son avenir sportif demeure à quelques jours de la fin du mercato en Europe (le 2 septembre). Ironisant sur les rumeurs de transfert, le joueur le plus cher de l’histoire, arrivé à Paris en 2017 contre 222 millions d’euros, a assorti son message sur Twitter du mot-clé “#nuevofichaje” (#nouvellerecrue).


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.