Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a confirmé la décision de la chambre d’instruction du fair-play financier de l’UEFA de classer l’enquête visant le PSG. 

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a donné raison mardi au PSG dans ses démêlés sur le fair-play financier avec l’UEFA, en « annulant » la décision de l’instance européenne de réexaminer les finances du club.

L’instance de contrôle financier de l’UEFA avait décidé en septembre de rouvrir le dossier parisien, classé en juin, après le fol été 2017 à plus de 400 millions d’euros dépensés pour Neymar et Kylian Mbappé. Ce réexamen est « annulé », explique le TAS qui considère donc que la procédure de juin est « clôturée et définitive ».

Sport

La Juventus retient son souffle: l’UEFA va sanctionner Ronaldo pour sa célébration contre l’Atlético Madrid

Le Portugais Cristiano Ronaldo va bien être poursuivi pour sa célébration de but contre l’Atlético Madrid. Le joueur de la Juventus avait mimé un acte sexuel après avoir inscrit un triplé synonyme d’élimination pour l’Atlético Madrid. Un geste considéré comme une réponse au comportement de Diego Simeone, qui avait représenté de grosses testicules lors du match aller.

L’UEFA poursuit Ronaldo pour « comportement inapproprié ». Les sanctions peuvent aller d’une simple amende à une suspension. L’instance européenne pourrait donc décider de suspendre Ronaldo pour le quart de finale aller, disputé face à l’Ajax Amsterdam. Diego Simeone avait été poursuivi mais avait finalement été condamné à une amende, sans suspension complémentaire.

Le club italien espère lui une sanction financière comparable à celle imposée au coach de l’Atlético Madrid, à hauteur de 20.000 euros. L’UEFA rendra son verdict le 21 mars prochain.