Jose Mourinho a été nommé au poste d’entraîneur en chef jusqu’à la fin de la saison 2022-2023, en remplacement de Mauricio Pochettino.

Le club anglais Tottenham a mis fin mercredi à des jours de rumeurs en annonçant officiellement la nomination de Jose Mourinho au poste d’entraîneur en chef jusqu’à la fin de la saison 2022-2023. Il remplace l’Argentin Mauricio Pochettino. L’entraineur argentin paye les mauvais résultats de son équipe, qui n’a plus remporté de match en championnat  depuis le 28 septembre.

« Avec Jose, nous avons l’un des dirigeants les plus talentueux du football. Il possède une riche expérience, peut inspirer les équipes et est un excellent tacticien. Il a remporté des honneurs dans tous les clubs qu’il a entraînés. Nous croyons qu’il apportera énergie et conviction au vestiaire », a commenté Daniel Levy, le président du club, dans un communiqué.

Passé par le FC Porto, l’Inter Milan, le Chelsea, le Real Madrid et Manchester United, dont il a été licencié en décembre 2018, Jose Mourinho a notamment remporté avec les deux premiers la Ligue des champions de l’UEFA, en 2004 et en 2010.

Foot : Luis Enrique redevient sélectionneur de l’Espagne

Luis Enrique avait quitté son poste en juin en raison de la maladie d’une de ses filles, morte fin août à neuf ans des suites d’un cancer des os.

Luis Enrique, qui avait quitté son poste en juin en raison de la maladie d’une de ses filles, redevient sélectionneur de l’Espagne en remplacement de son ancien adjoint Robert Moreno, qui avait pourtant été intronisé, a annoncé mardi la fédération espagnole (RFEF).

Luis Enrique revient aux commandes après plusieurs mois passés en famille auprès de sa fille Xana, morte fin août à neuf ans des suites d’un cancer des os. Il conduira donc l’Espagne à l’Euro 2020 (12 juin – 12 juillet), compétition pour laquelle Moreno a assuré la qualification.

Le quatrième sélectionneur depuis l’été 2016

« Aujourd’hui, nous pouvons confirmer que Luis Enrique retourne à son poste de travail », a annoncé le président de la RFEF Luis Rubiales, ajoutant qu' »il avait toujours été clair que si Luis Enrique voulait revenir, il reviendrait ». « Luis Enrique nous a transmis son envie de revenir », a affirmé Rubiales, selon qui « la porte est toujours restée ouverte pour qu’il revienne ».

Luis Rubiales avait déjà surpris la planète foot en limogeant Julen Lopetegui à la veille du Mondial 2018. Avec le retour de Luis Enrique, c’est déjà le cinquième mandat (pour quatre sélectionneurs) depuis le départ à l’été 2016 de Vicente del Bosque, sacré champion du monde en 2010.


Espagne: le sélectionneur Robert Moreno, sur le départ, boude la presse

Le sélectionneur de l’équipe d’Espagne Robert Moreno, annoncé sur le départ par la presse espagnole, n’est pas apparu en conférence de presse d’après match lundi soir, à la suite de la large victoire de l’Espagne contre la Roumanie à Madrid (5-0).

Sans donner d’explications, Robert Moreno (42 ans) ne s’est pas exprimé devant la presse après le dernier match de la Roja dans le cadre des éliminatoires à l’Euro-2020. La Fédération ne s’est pas exprimée non plus.

Juste avant le coup d’envoi de la rencontre contre la Roumanie, lundi soir au Wanda Metropolitano stadium de Madrid, la presse espagnole a annoncé que Moreno ne serait plus le sélectionneur de l’Espagne à l’Euro-2020.

Selon la presse, la Fédération, dirigée par Luis Rubiales, aurait même déjà proposé à l’ancien sélectionneur de la Roja Luis Enrique (2018-2019), qui avait abandonné le poste le 19 juin pour « raisons personnelles » (endeuillé par le décès d’une de ses filles en août), de reprendre la charge de l’équipe.

Le 3 septembre, Robert Moreno avait déjà déclaré qu’il accepterait de « faire un pas de côté pour retravailler » un jour comme adjoint de Luis Enrique, au nom de l’amitié qu’il lui porte, les deux hommes ayant travaillé ensemble à l’AS Rome (2011-2012), au Celta de Vigo (2013-2014) puis au FC Barcelone (2014-2017).

L’annonce officielle du départ de Moreno et du changement d’entraîneur pourrait intervenir mardi, lors d’une conférence de presse convoquée à 12h30 au siège de la Fédération espagnole de football, à Las Rozas.

Pour le moment, l’Espagne a connu quatre sélectionneurs en deux ans, dont Robert Moreno, nommé en juin en remplacement de Luis Enrique.