Le gouvernement et l’opposition vénézuéliens vont reprendre les discussions ce lundi 15 juillet sur l’île caribéenne de la Barbade. Les deux parties se sont quittées mercredi dernier en acceptant la mise en place d’une plateforme de dialogue permanente.

Très peu d’informations filtrent sur les discussions entre le gouvernement et l’opposition à la Barbade. Mais d’après la Norvège qui joue le rôle de médiateur, ce silence est essentiel pour arriver éventuellement à un accord politique.

On sait néanmoins que les pourparlers tournent autour de six points, dont l’organisation de l’élection présidentielle et le rétablissement du Parlement comme véritable institution législative. L’Assemblée nationale contrôlée par l’opposition a été mise à l’écart au profit de l’Assemblée constituante composée de partisans du président Nicolas Maduro.

Le destin du chef de l’État figure également au menu des discussions, d’après plusieurs sites d’informations. Dans le cas d’une élection présidentielle anticipée, sera-t-il candidat ou laisserait-il la place à un autre dirigeant chaviste ? Le nom du gouverneur de l’État de Miranda, Hector Rodriguez, circule de plus en plus comme une possible alternative politique à Nicolas Maduro. Lequel qualifie officiellement les négociations de succès.


Des livres antisémites vendus sur Amazon, dénoncent les juifs allemands

Le Conseil central des juifs allemands dénonce notamment la vente d’ouvrages ouvertement antisémites, et rappelle la « grande responsabilité morale et sociale » d’Amazon. 

Le Conseil central des juifs allemands a dénoncé samedi la vente sur Amazon de livres antisémites et d’articles glorifiant le nazisme.

Il est « absolument inacceptable que des T-shirts et des autocollants soient vendus via Amazon, glorifiant le nazisme, ou incitant à la haine des minorités », déplore le président du Conseil central, Josef Schuster, dans une interview au groupe RND.

Le Conseil central veut des poursuites pénales systématiques

Le géant mondial de la vente en ligne porte « une grande responsabilité morale et sociale », ajoute Joseph Schuster, pour qui Amazon ne peut se retrancher derrière son seul rôle de « fournisseur ». « Nous attendons d’une entreprise comme Amazon, ainsi que des autorités responsables, qu’elles retirent immédiatement ces articles de la circulation et qu’elles engagent systématiquement des poursuites pénales », ajoute-t-il. 

Il pointe en particulier la vente d’ouvrages ouvertement antisémites, comme « Der Jude als Weltparasite » (« Le juif comme parasite mondial ») ou « Judas : l’ennemi mondial ». Le premier ouvrage était effectivement disponible samedi matin, pour 20 euros, sur la plateforme de vente en ligne.

Des auto-collants et des T-Shirts

Le Conseil central s’alarme aussi de la vente d’auto-collants ou de T-shirts portant des inscriptions en lettres gothiques telles que « Auch ohne Sonne braun » (« Même sans soleil brun ») ou « Nordische Wut kennt keine keine Gnade » (« La rage nordique ne connaît pas de pitié, pas de pitié »), effectivement en vente sur Amazon. Sollicité par RND, Amazon n’a pas souhaité faire de commentaire.

Le mémorial de la Shoah Yad Vashem avait déjà demandé en 2017 à la société de vente par correspondance d’interdire la vente sur son site de livres négationnistes. La lettre était accompagnée de photos de livres négationnistes mis en vente afin d’appuyer la demande du mémorial, notamment « Le rapport Leuchter », un pseudo document scientifique qui tente de démontrer que les chambres à gaz n’ont pas existé.

Une bouteille à la mer pour la victime d’un attentat échoue en Italie

Cette bouteille, retrouvée sur la plage d’un village des Pouilles, a été jetée à la mer par la mère d’un adolescente tuée en 2017 dans l’attentat de Manchester. 

Une bouteille jetée à l’eau par la mère d’une victime de l’attentat de Manchester de 2017, rendant hommage à sa fille décédée à l’âge de 14 ans, a été retrouvée sur une plage du sud de l’Italie, rapporte samedi le quotidien Corriere della Sera. Le 22 mai 2017, un Britannique d’origine libyenne âgé de 22 ans, Salman Abedi, avait fait exploser une bombe à la sortie d’une salle de concert, tuant 22 personnes, dont sept enfants et quinze adultes, et faisant plus d’une centaine de blessés.

La bouteille jetée à la mer, fermée hermétiquement avec un bouchon en cire, porte une étiquette avec la photo d’une jeune fille souriante surmontée de la mention « A la mémoire affectueuse de Sorrell Leczkowski, 5 février 2003 – 22 mai 2017 », selon leCorriere della Sera. Elle a été récupérée en début de semaine sur une plage de la région des Pouilles par le maire de la petite commune de Morciano di Leuca, qui s’emploie à retrouver la famille pour l’inviter à séjourner sur place et se faire remettre la bouteille.

Le message d’amour d’une mère

« Au moment où tu es morte, mon cœur s’est brisé en deux », peut-on lire dans un mot signé « Maman » transcrit par le journal. « Un côté est plein de douleur, l’autre est mort avec toi. Je me lève souvent la nuit quand le monde est endormi et je marche le long des rues des souvenirs, des larmes sur les joues. Me souvenir de toi est facile. Je le fais tous les jours, mais ton absence est une douleur au cœur qui ne me quitte jamais », ajoute le texte.

La bouteille contient aussi un bracelet violet où est gravé le nom de l’adolescente qui vivait dans une banlieue de Leeds, 


R. Kelly arrêté sur des accusations de pornographie infantile

Selon les informations du « New York Times », le chanteur a été arrêté à Chicago jeudi soir. Il est notamment accusé de détournement de mineur et d’entrave à la justice. 

Le chanteur américain de RnB R. Kelly, déjà accusé de multiples agressions sexuelles, a été arrêté jeudi sur des accusations de pornographie infantile et détournement de mineur, a affirmé le New York Times.

Le chanteur et producteur de RnB et de soul, Robert Kelly de son vrai nom, a été arrêté par la police fédérale à Chicago jeudi soir, selon le quotidien. Treize chefs d’accusation ont été retenus par les procureurs fédéraux à l’encontre du chanteur, incluant notamment les accusations de détournement de mineur et d’entrave à la justice, toujours selon le New York Times. Le chanteur, âgé de 52 ans, fait l’objet d’accusations répétées d’agressions sexuelles et détournements de mineures depuis plus de deux décennies, mais a maintenu une base de fan solide et continué de se produire en concerts.

Déjà libéré sous caution dans une affaire où il est accusé de cinq agressions sexuelles avec circonstances aggravantes

Il avait été acquitté il y a une dizaine d’années dans un procès de pornographie juvénile. Avant d’être à nouveau arrêté jeudi, Kelly avait été libéré sous caution dans une affaire à Chicago où il doit répondre de onze chefs d’accusation, dont cinq d’agressions sexuelles avec circonstances aggravantes. Chacune d’entre elles est passible d’une peine comprise entre six et 30 ans de prison. Dans une interview en mars, Kelly a nié avec véhémence les accusations dont il fait l’objet, déclarant qu’il « se battait » pour sa vie. « Je n’ai pas fait ce genre de choses. Ce n’est pas moi », a déclaré Kelly à CBS News.