Le président du club parisien a adressé une mise en garde inédite à ses joueurs, dans une interview à France Football. 

Nasser Al-Khelaïfi hausse (nettement) le ton. Le patron du PSG a affirmé qu’il ne veut « plus voir de comportements de stars » chez ses joueurs, qui « vont devoir assumer leurs responsabilités encore plus qu’avant », dans un entretien à France Football qui en a diffusé certains extraits dimanche. « Je me suis rendu compte que des changements étaient indispensables, sinon on allait nulle part », a déclaré Nasser dans une rare interview, sa première depuis la fin de saison délicate du PSG.

A l’issue de ce nouvel exercice décevant, le club de la capitale a certes terminé champion de France, mais a été éliminé de façon humiliante par Manchester United dès les huitièmes de finale de Ligue des champions. Et la fin de saison a été pénible, entre défaite en finale de la Coupe de France et un certain manque de motivation dans les dernières rencontres de championnat.

« S’ils ne sont pas d’accord, les portes sont ouvertes » 

« Les joueurs vont devoir assumer leurs responsabilités encore plus qu’avant », a ajouté Nasser Al-Khelaïfi dans cet entretien àFrance football qui sera publié dans son intégralité mardi. « Il faut que ça soit complètement différent. Ils vont devoir faire plus, travailler plus. (…) Ils ne sont pas là pour se faire plaisir. Et s’ils ne sont pas d’accord, les portes sont ouvertes. Ciao ! Je ne veux plus avoir de comportements de stars. »

Depuis l’arrivée en grande pompe de la superstar Neymar à l’été 2017, plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer le statut particulier dont bénéficie le Brésilien. Dernier épisode marquant, son départ au Brésil avant la fin de la saison, sans même que son entraîneur n’ait été consulté… La dérogation avait été accordée selon la presse par l’ancien directeur sportif Antero Henrique.

« Leonardo, c’est mon gars »

Pour oublier cette saison difficile, Antero Henrique a été remplacé vendredi parLeonardo, de retour au poste de directeur sportif. « En deux minutes l’affaire a été réglée entre nous », a poursuivi Nasser à propos du technicien brésilien, qui avait déjà occupé (avec succès) ce poste entre 2011 et 2013. « Il va avoir tous les pouvoirs sportifs. (…) Leo, c’est mon gars. Il est incroyable. J’ai une confiance totale en lui. (…) Son autorité naturelle va faire du bien à tout le monde, notamment aux joueurs. »

Leonardo avait d’ailleurs prévenu qu’aucun joueur ne devait être au-dessus de « l’institution » PSG, dans un entretien à Canal+ quelques semaines après l’arrivée de Neymar. « Qu’importe si Neymar est Neymar, si Cristiano Ronaldo est Cristiano Ronaldo. Le club, c’est une institution à respecter. C’est lui qui va guider le projet, ce n’est pas Neymar », avait déclaré Leonardo.

Sport

Copa America : pourquoi le Qatar et le Japon participent-ils à la compétition ?

La Copa America a beau être une compétition sud-américaine, le Qatar et le Japon en sont cette année les deux invités. Le pays du Golfe y fera ainsi ses grands débuts, ce dimanche contre le Paraguay.

Rassurez-vous, le Qatar et le Japon se situent toujours en Asie. Et pourtant, les deux pays participent bien à la Copa America au Brésil, qui a débuté dans la nuit de vendredi à samedi et se poursuit jusqu’au 7 juillet.  Ils ont en effet été invités par la confédération sud-américaine, la CONMEBOL, pour participer au tournoi. Une coutume depuis 1993.

Dix pays, c’est trop peu

La CONMEBOL ne compte en effet que dix membres : l’Argentine, la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, l’Équateur, le Paraguay, le Pérou, l’Uruguay et le Venezuela. Difficile, dès lors, de constituer des groupes. À douze, c’est bien plus simple. Alors, à chaque édition, des sélections étrangères sont invités à faire le nombre.

Le calendrier y est pour beaucoup

Exception faite du Japon, déjà invité en 1999, , il s’agit à chaque fois de nations appartenant à la CONCACAF, la confédération d’Amérique du Nord, centrale et des Caraïbes. Avec dix participations, le Mexique en a été le pays le plus assidu, devant le Costa Rica (5), les États-Unis (4) et la Jamaïque (2). Honduras, le Panama et Haïti ont eux aussi pu y prendre part. Mais cette année, la Gold Cup, qui met justement aux prises les pays de la CONCACAF, se déroule du 15 juin au 7 juillet…

La France, l’Espagne et le Portugal ont décliné

Les organisateurs se sont donc tournés vers les autres continents. Si la France, l’Espagne ou encore le Portugal notamment ont décliné l’invitation, le Japon et le Qatar futur organisateur de la Coupe du Monde 2022, ont répondu favorablement. Et le hasard fait bien les choses, car plusieurs mois après avoir reçu l’invitation, les deux équipes se sont affrontées en finale de la Coupe d’Asie. Les Qataris l’avaient alors emporté 3-1.

Deux équipes en pleine preparation

« C’est une étape importante dans notre cheminement vers la Coupe du Monde », admet Felix Sanchez, le sélectionneur espagnol du petit émirat, qui entre en lice ce dimanche contre le Paraguay, avant d’affronter la Colombie puis l’Argentine. Pas sûr toutefois que le Qatar soit très bien accueilli par le public brésilien pour ses grands débuts dans la compétition. La nation classée à la 55e place du classement Fifa s’est certes inclinée contre le pays hôte en match de préparation (2-0), mais c’est bien un tacle qatari qui a privé Neymar de la compétition.

Les Japonais, qui se présentent avec un groupe de novices, préparent quant à eux les Jeux olympiques de Tokyo de l’été prochain, réservés aux joueurs de moins de 23 ans. L’équipe nippone a été versée dans le groupe du Chili, de l’Uruguay et de l’Équateur.

Le Qatar de retour l’an prochain

L’an prochain, les deux invités de la Copa America, organisée par l’Argentine et la Colombie, seront l’Australie… et le Qatar, encore une fois.

Sport

Accusé de viol, Cristiano Ronaldo assigné à comparaître aux États-Unis

La procédure judiciaire, portant sur des faits vieux de dix ans, a traîné en longueur depuis le dépôt de la plainte qui vise le joueur, en septembre dernier. 

Le footballeur portugais Cristiano Ronaldo, accusé de viol aux États-Unis, a reçu en mains propres son assignation à comparaître, selon des documents déposés vendredi par ses avocats devant un tribunal fédéral du Nevada. 

Le quintuple Ballon d’Or fait l’objet d’une enquête pour le viol d’une jeune Américaine il y a dix ans. Kathryn Mayorga, aujourd’hui âgée de 35 ans, affirme que le Portugais a abusé d’elle le 13 juin 2009 dans sa chambre d’hôtel de Las Vegas, alors qu’elle avait refusé ses avances et se protégeait le sexe de ses mains. Des accusations que réfute l’actuel joueur de la Juventus Turin. La procédure judiciaire a traîné en longueur depuis le dépôt de la plainte en septembre dernier.

La procédure suit son cours

D’après plusieurs médias, les avocats américains de Kathryn Mayorga ont eu beaucoup de difficultés à remettre en mains propres à Cristiano Ronaldo son assignation à comparaître devant un tribunal de Las Vegas, comme la loi du Nevada le demande. Selon des documents déposés vendredi par ses avocats devant la justice américaine, le joueur de 34 ans a désormais reçu son assignation, ce qui permettra à la procédure de poursuivre son cours.

La police de Las Vegas avait adressé en janvier une requête aux autorités italiennes pour obtenir un échantillon d’ADN de Cristiano Ronaldo, une mesure habituelle dans un tel cas de figure. La Juventus Turin avait indiqué en mars que sa tournée d’été se déroulerait cette année en Asie, et non plus aux États-Unis comme lors des dernières saisons.

NBA : Golden State veut conserver Durant et Thompson

« Je ne serais pas un bon dirigeant si je ne comprenais pas la valeur qu’ils ont pour notre équipe », a déclaré le manager de la franchise malgré la blessure de ses joueurs. 

Golden State veut conserver Kevin Durant et Klay Thompson malgré leurs graves blessures survenues pendant la finale perdue face à Toronto (4-2), a indiqué vendredi le manager général de la franchise californienne de NBA.

Deux joueurs absents pour des mois

« Nous avons pour ces deux joueurs la plus haute estime. Je ne serais pas un bon dirigeant si je ne comprenais pas la valeur qu’ils ont pour notre équipe », a déclaré Bob Myers, au lendemain de la défaite des Warriors à domicile (114-110), synonyme de premier titre pour les Raptors. « Ils sont tous deux fantastiques, c’est le genre de joueurs pour lesquels il faut tout faire afin de les garder », a-t-il ajouté.

Durant, 30 ans, s’est blessé lundi lors du match N.5 remporté par son équipe à Toronto et a été opéré d’une rupture du tendon d’Achille droit mercredi. La durée de son indisponibilité devrait être comprise entre huit et douze mois. Thompson, 29 ans, a été victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche jeudi durant le 3e quart-temps du match N.6 décisif. La durée de son absence n’est pas encore connue, mais devrait se compter en mois.


Tous deux devaient être très convoités lorsque le marché des transferts va s’ouvrir en NBA le 1er juillet, mais leurs blessures pourraient changer la donne.

« On veut tous qu’il reste avec nous »

« La blessure de Kevin a complètement redéfini ce qui peut se passer. Je ne sais pas ce que Kevin veut faire, mais je sais qu’on veut tous qu’il reste avec nous », a expliqué Steve Kerr, l’entraîneur des Warriors. Durant dispose d’une option pour résilier sa dernière année de contrat, ce qui pourrait lui permettre de rejoindre une nouvelle équipe avec un contrat révisé à la hausse. Thompson est, lui, agent libre et sera donc sans contrat en juillet, mais il est largement anticipé qu’il reste à Golden State, son équipe depuis ses débuts en NBA.

Son père Mychal, un ancien joueur NBA, a déclaré au quotidien San Francisco Chroniclequ’il ne doutait pas une seconde que son fils allait prolonger avec Golden State. Bob Myers a laissé entendre qu’il allait offrir des contrats « max » (les plus rémunérateurs possibles, selon la grille de salaires définie par la convention collective) à Durant et Thompson. « Ce sont deux joueurs très importants qui méritent d’être récompensés, c’est dur de trouver des joueurs de cette qualité », a-t-il rappelé.