L’ancien capitaine de l’équipe de France a notamment qualifié sur les réseaux sociaux les joueurs parisiens de « pédés » après leur défaite contre Manchester United en Ligue des champions.

Deux associations ont déposé plainte mardi contre Patrice Evra pour les insultes homophobes qu’il a lancées contre le PSG après la défaite des Parisiens contre son ancien club de Manchester United en Ligue des champions, ont-elles annoncé.

La plainte pour « injures publiques » à caractère homophobe a été déposée au parquet de Paris par les associations Stop Homophobie et Mousse, soutenues par le collectif Rouge Direct, qui réunit les anciens du Paris Foot Gay, ex-club amateur de la capitale. 

Des propos qui « doivent être condamnés avec fermeté »

Ancien défenseur et capitaine de Manchester United, Patrice Evra s’était déchaîné sur les réseaux sociaux après la victoire des Mancuniens contre le PSG en huitièmes de finale de la Ligue des champions, invectivant l’ancien joueur parisien Jérôme Rothenpuis lançant notamment, le 18 mars, « Paris, vous êtes des pédés … ici c’est les hommes qui parlent ».

Le joueur, habitué des insultes dans les médias ou les réseaux sociaux, avait ensuite posté un nouveau message pour s’excuser, assurant ne pas être homophobe. « Les propos de Patrice Evra, qui opposent les ‘pédés’ aux ‘vrais hommes’, témoignent d’une homophobie banalisée dans le milieu du football. Ces propos sont inacceptables de la part d’un ancien capitaine de l’équipe de France. Ils doivent être condamnés avec fermeté », a déclaré l’avocat des associations, Me Etienne Deshoulières, dans un communiqué.

Sport

Euro-2020 : des chants racistes ternissent la balade de l’Angleterre au Monténégro

Raheem Sterling, attaquant de Manchester City, et le sectionneur Gareth Southgate ont confirmé avoir entendu pendant le match des insultes racistes du côté des spectateurs monténégrins.

Après avoir écrasé les Tchèques (5-0), l’Angleterre a poursuivi sur sa lancée en remportant lundi son deuxième match de qualification pour l’Euro-2020, au Monténégro (5-1), un succès terni par les chants présumés racistes du public de Podgorica.

L’attaquant de Manchester City Raheem Sterling, après avoir marqué le cinquième but anglais, s’est dirigé vers les spectateurs monténégrins en agitant son index, avant d’entourer ses oreilles de ses mains, comme s’il souhaitait répondre à des chants le visant. « La meilleure manière de faire taire les haters (et oui, je veux dire les racistes) », a-t-il écrit sur Twitter après la rencontre, en légende d’une photo de son geste.

« Il faut être plus dur » avec les supporters racistes

Sur la chaîne Sky Sports, il a dit vouloir « leur montrer qu’il en faut plus que ça pour nous perturber et nous arrêter. On est en 2019 maintenant, je n’arrête pas de le répéter. C’est regrettable de voir que ça continue et on peut seulement sensibiliser les gens à cette situation ». Il a ajouté qu’il aimerait voir les publics plus sévèrement sanctionnés. « Il faut être plus dur, punir les supporters pour qu’ils ne puissent pas venir aux matches. Faire quelque chose qui va les faire réfléchir à deux fois. Si leur équipe ne peut pas avoir ses supporters, ce sera difficile », a souligné Sterling.

Son sélectionneur Gareth Southgate a assuré avoir entendu des chants racistes. « J’ai clairement entendu des insultes envers Danny Rose quand il a été averti en fin de match. Il n’y a aucun doute dans mon esprit, cela a eu lieu. Nous allons nous assurer que cela sera rapporté à l’UEFA car ce n’est pas acceptable », a dit Southgate. « Nous devons nous assurer que nous soutenons nos joueurs ».

La large victoire des Anglais

Sur le terrain, la jeune équipe des Trois Lions a été intraitable. Un peu brouillons en début de partie, les hommes de Southgate se sont d’abord fait surprendre par un but de Marko Vezovic (18e), avant de reprendre leurs esprits et d’égaliser (30e) sur une tête de Michael Keane, puis de reprendre l’avantage (39e) grâce à Ross Barkley. Le milieu de terrain de Chelsea a ensuite réalisé un doublé (59e), suivi par une réalisation du capitaine Harry Kane (71e) et un but de Raheem Sterling (81e) pour apporter cette large victoire.

Disposant d’un vivier de jeunes joueurs plus intéressant que ses prédécesseurs, le sélectionneur a offert sa première cape à Callum Hudson-Odoi, attaquant de 18 ans, qui n’a connu que des entrées en jeu avec l’équipe première de Chelsea. « On voit le talent […] Il doit continuer comme ça », s’est félicité Southgate. Declan Rice, 20 ans, milieu défensif de West Ham, a connu sa première titularisation. Les Anglais sont solidement installés en tête du groupe A, où leurs poursuivants, la Bulgarie, comptent deux nuls en deux rencontres.