Plus de 60.000 personnes ont assisté dimanche au match de foot féminin entre l’Atlético de Madrid et le FC Barcelone. Un record mondial pour une rencontre entre clubs.

Quelque 60.000 spectateurs ont assisté dimanche à un match de football féminin entre l’Atlético Madrid et le FC Barcelone au stade Metropolitano, le club « colchonero » revendiquant un record d’affluence mondial pour une rencontre féminine de clubs, à l’approche du Mondial 2019 cet été en France.

Un match à enjeu. « Au total, 60.739 spectateurs ont encouragé nos filles et établi le record mondial d’affluence pour un match féminin de clubs », a écrit l’Atlético dans un communiqué. Le Barça s’est imposé 2-0 à Madrid pour cette rencontre comptant pour la 24ème journée de la 1re division féminine espagnole entre les deux premières équipes du classement.

Vingt ans après le record absolu. Cette affluence a dépassé celle du match mythique entre le club de « Dick, Kerr’s Ladies » et celui de « St. Helen’s Ladies », en 1920 à Goodison Park, le stade d’Everton en Angleterre (jusqu’à 53.000 spectateurs, en fonction des sources), ainsi que la finale du championnat mexicain féminin entre Monterrey et Tigres en 2018 (51.211). Si on prend aussi en compte le football de sélections, la finale du Mondial féminin en 1999 remportée par les Etats-Unis face à la Chine avait attiré 90.185 personnes au Rose Bowl de Pasadena, en Californie, un record absolu.

Tennis : la Canadienne Bianca Andreescu, 18 ans, sacrée à Indian Wells

À seulement 18 ans, la Canadienne Bianca Andreescu, 60e mondiale, a remporté le tournoi d’Indian Wells dimanche, en battant l’Allemande Angelique Kerber en trois sets.

Personne ne l’attendait : la Canadienne Bianca Andreescu, 60e mondiale, est allée au bout de son rêve en décrochant dimanche à Indian Wells le premier titre de sa jeune et fulgurante carrière. Andreescu a battu en finale l’Allemande Angelique Kerber, 8e au classement WTA, en trois sets 6-4, 3-6, 6-4 après deux heures et 18 minutes de jeu.

« C’est incroyable, c’est fou ». La Canadienne d’origine roumaine s’est offert l’un des titres les plus prestigieux du circuit. « Comme je le dis souvent, si tu rêves en grand, tu peux réussir quelque chose de grand, c’est incroyable, c’est fou », a souligné Andreescu qui sera 24ème joueuse mondiale lundi, après avoir remporté son 28ème match de l’année.