L’ONG Save the Children assure dans un rapport rendu public vendredi qu’au moins 550.000 nourrissons sont morts en quatre ans dans les dix pays les plus touchés par la guerre, soit plus de 100.000 bébés par an. Un chiffre que l’ONG estime encore sous-évalué.

Plus de 100.000 bébés meurent chaque année des suites d’un conflit armé, conclut un rapport de l’ONG Save the Children rendu public vendredi en Allemagne.

Au moins 550.000 nourrissons morts en 4 ans. Selon l’ONG, au moins 550.000 nourrissons ont ainsi succombé entre 2013 et 2017 dans les dix pays les plus touchés par des guerres, en raison de la faim, du manque d’hygiène ou d’accès aux soins de santé, ou encore par refus d’aide. Le nombre des morts passe même à 870.000 si on inclut tous les enfants de moins de cinq ans, estime l’organisation qui précise que ce drame est peut-être sous-évalué.

-Espagne : Pedro Sanchez s’apprête à convoquer des élections législatives anticipées

Le chef de gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, s’apprête a convoquer des élections législatives anticipées après le rejet de son projet de loi de finances notamment par les séparatistes catalans.

Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez s’apprête vendredi à convoquer des élections législatives, les troisièmes en moins de quatre ans, après le rejet de son budget sur fond de crise persistante en Catalogne.

-États-Unis : le chanteur R. Kelly de nouveau accusé de relation pédophile

Le très médiatique avocat américain Michael Avenatti a assuré jeudi être en possession d’une vidéo montrant le chanteur R. Kelly ayant des relations sexuelles avec une jeune fille de 14 ans.

Un avocat américain a déclaré jeudi être en possession d’une nouvelle vidéo montrant la star du R&B R. Kelly, déjà accusé de pédophilie dans le passé, ayant une relation sexuelle avec une mineure.

Une nouvelle vidéo. Dans un communiqué publié sur son compte Twitter, le très médiatique avocat Michael Avenatti – qui défend notamment l’actrice pornographique Stormy Daniels dans son litige l’opposant au président Donald Trump– explique avoir fait suivre « cette nouvelle preuve vidéo établissant la culpabilité » du chanteur à la procureure du comté de Cook à Chicago, où habite R. Kelly.