La rencontre de Di Maio avec des « gilets jaunes » est une « nouvelle provocation inacceptable », juge Paris

Alors que le vice-Premier ministre italien a rencontré des « gilets jaunes » en France mardi, le Quai d’Orsay a appelé Rome à « veiller à ne pas porter atteinte à leurs relations bilatérales ». 

La rencontre de Luigi Di Maio, vice-Premier ministre italien et chef de file du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème), avec des « gilets jaunes » en France est « une nouvelle provocation » qui n’est « pas acceptable », a réagi mercredi le ministère français des Affaires étrangères. Luigi Di Maio a annoncé sur les réseaux sociaux avoirrencontré mardi en région parisienne des responsables des « gilets jaunes », en concluant : « Le vent du changement a franchi les Alpes. Je répète : le vent du changement a franchi les Alpes ».

-Européens et Latino-américains au chevet d’un Venezuela plus divisé que jamais

Jeudi, une réunion internationale réunissant pays européens et latino-américains va se dérouler en Uruguay dans le but de trouver une solution à la crise qui frappe le Venezuela.

Une réunion internationale s’ouvre jeudi à Montevideo en Uruguay pour tenter de trouver une issue négociée à la crise au Venezuela où le bras de fer entre le président Nicolas Maduro et le chef du Parlement, Juan Guaido, se concentre désormais sur l’arrivée de l’aide humanitaire.

-Disparu de Belgique à l’âge de 14 ans, il est retrouvé 20 ans après

L’adolescent, qui a été retrouvé dans un autre pays, a expliqué avoir disparu volontairement. Il est aujourd’hui âgé de 33 ans. 

Un adolescent disparu en Belgique en 1999 à l’âge de 14 ans, peu après son arrivée d’Angola, « l’un des plus anciens dossier de disparition de mineurs » du pays, a été retrouvé 20 ans plus tard dans « un pays étranger ». « Il a expliqué avoir disparu volontairement à la fin de l’année 1999, de sa propre initiative, dans la mesure où le climat familial ne lui convenait pas », a raconté Denis Goeman, porte-parole du parquet de Bruxelles, lors d’une conférence de presse.