Artiste: Klass

Après avoir choisi le 23 juin, comme première date de la sortie du groupe, Richie ne se sentant pas prêt et à son aise comme il le voulait, a dû annuler cette grande première de Klass. Il avait jugé bon de retourner à la table à dessin pour ajouter des couleurs plus vivantes et captivantes au tableau. Il en a profité pour corriger les imperfections et effacer certaines lignes de construction qui pourraient nuire aux yeux des mélomanes avertis. Une seconde sortie était prévue pour Juillet. Un inconvénient survient, créant ce fâcheux contretemps qui a bousculé l’attente et l’espoir du grand public.
Il semblerait qu’au mois d’Août, la grande surprise sera enfin connue. Cette fois, Richie se garde de préciser une date, sachant qu’après trois coups ratés, sa chance de convaincre le public sera considérablement réduite et il n’aura qu’un choix : laisser le champ de jeu. Il comprend que l’avenir est imprévisible. Richie a simplement fait preuve de prudence. En baseball, on dit three (3)  strikes you’re out.  Le maestro de Klass est plus intelligent qu’on ne l’aurait pensé.
L’empressement ne fait pas naître le jour
Je remarque qu’un phénomène d’osmose prend forme entre le grand public et Richie. Celui-là essaie de pressurer Richie pour le forcer à sa grande première prématurément.  Richie, de son côté, fait marcher le public à son propre rythme.  Il est impératif que Richie choisisse et publie une date définitive d’ouverture des classes. Les élèves doivent s’inscrire et préparer leurs fournitures classiques avant que commence l’année scolaire. La rentrée sera-t-elle pour Septembre ou Octobre? Tout le monde espère que Richie et son corps professoral réussissent aux examens de l’école normale dès Août. Ce ne sera pas une épreuve facile pour le groupe Klass. Et, il n’y aura pas d’ajournement pour Septembre. Le groupe Klass doit aussi subir les examens de New York comme le groupe Zenglen l’avait fait.
Certains ne comprennent pas trop bien la position de Richie. L’artiste doit tester le terrain et l’eau. Il sait bien que l’eau de la HMI est chaude, bien que tout semble marquer le pas sur place dans cette industrie qui brûle à petit feu. Je profite de l’occasion pour dire à Richie que le temps est à l’acte et non à la parole-acta non verba. Bien souvent, après une longue attente, la patience reflète une certaine peur. Richie ne peut avoir peur de rien puisqu’il a déjà fait école. Le groupe Zenglen en est une preuve. Il lui suffit simplement de trouver les grands secrets des mystères de la réussite et les paramètres importants de l’équation du succès.
Richie a un grand défi à relever
Je pense que Jean Hérard Richard (Richie) a vu, entendu et vécu les grands faits du monde musical haïtien. Je suis sûr qu’il connait ses qualités, tout aussi bien ses défauts et ses faiblesses. Il saura comment contourner les obstacles qui se dresseront sur le chemin qu’il va emprunter pour arriver au succès. Sur cette autoroute rocailleuse, épineuse, serpentée et à pentes raides, il y a plusieurs sorties (exits) menant vers la voie locale conduisant au grand Boulevard de l’Oubli, où séjournent d’autres musiciens qui, dans le passé,  se trouvaient dans la même situation que vit Richie aujourd’hui.