La Ligue des champions est de retour. Et ça démarre très fort mardi avec un choc entre le Paris Saint-Germain, finaliste de la dernière édition, et Manchester United, son bourreau en 2019 en huitièmes de finale. Cette affiche de prestige, à suivre en direct sur RMC Sport 1, sera aussi marquée par le retour d’Edinson Cavani, meilleur buteur de l’histoire du club, dans son ancien jardin. El Matador a quitté le PSG cet été au terme de son contrat avant de refuser de prolonger pour disputer la fin de la Ligue des champions: « Je vais vivre un moment exceptionnel, que personne n’imaginait, a confié le néo-Red Devil.

Kylian Mbappé, à qui Téléfoot a demandé si ça fera bizarre d’avoir Edinson Cavani dans le camp d’en face, a ainsi répondu très froidement: « Pas du tout. Il est dans une autre équipe maintenant. »

Ibrahimovic explose dans le derby entre l’AC Milan et l’Inter

Score final (2-1) pour l’AC Milan. Deux buts en début de match de la star suédoise – son second doublé en deux matches joués en championnat – ont offert aux Rossoneri leur quatrième victoire en quatre matches.

L’AC Milan est désormais seul en tête après la défaite plus tôt dans la journée de l’Atalanta Bergame à Naples (4-1). Cette première défaite de la saison marque un coup d’arrêt pour l’Inter d’Antonio Conte, handicapé par de nombreuses absences (six joueurs testés positifs au Covid-19 et Sensi suspendu).

Santos, Robihno et la polémique

Revenu dans son club formateur la semaine passée pourun salaire de 230 euros par mois, Robinho ne s’attendait peut-être pas à déclencher une telle polémique au Brésil.

Condamné en première instance pour un viol collectif commis en 2013 alors qu’il jouait pour l’AC Milan, le retour de l’ancien attaquant du Real Madrid et de Manchester City a provoqué une énorme vague de contestation dans son pays. A tel point que le club de Santos a décidé ce vendredi de rompre son contrat de cinq mois.

En 2017, l’attaquant, considéré comme le nouveau Pelé à ses débuts, a été condamné par contumace à neuf ans de prison par un tribunal italien pour des faits de viol en réunion remontant à 2013, lors de son passage à l’AC Milan. Depuis la décision du tribunal, Robinho n’a eu de cesse de clamer son innocence et a interjeté appel.

« D’un commun accord », Santos et Robinho « ont décidé de suspendre la validité du contrat signé le 10 octobre afin que le joueur puisse se concentrer exclusivement sur sa défense dans le processus en cours en Italie », a annoncé le club de Sao Paulo dans un message posté sur les réseaux sociaux.