Coronavirus : Flambée de cas au Portugal

À l’instar de l’Allemagne, le Portugal a annoncé, jeudi,  le reconfinement à partir du 1er juillet des habitants de 19 quartiers de la banlieue nord de Lisbonne où persistent des foyers de contagion au coronavirus.

Au nom d’un “devoir civique de confinement à domicile”, qui restera en vigueur pendant au moins deux semaines, ces populations ne pourront quitter leur domicile que pour aller travailler, faire des courses ou s’acheter des médicaments.

Au total, le Portugal a recensé un peu plus de 40.000 cas de Covid-10 et environ 1500 morts.


Les Américains sur la liste noire de l’Union européenne

Les autorités sanitaires américaines se sont inquiétées d’une poussée « préoccupante » de l’épidémie de Covid-19 dans le pays. « Les deux prochaines semaines seront critiques » pour répondre à ces poussées « préoccupantes », a mis en garde le Dr Anthony Fauci, immunologiste en chef de la Maison Blanche, devant une commission de la Chambre des représentants.

C’est dans ce contexte que le New York Times a révélé ce mardi que l’Union européenne, qui rouvre ses frontières extérieures le 1er juillet prochain, envisage d’interdire son territoire aux Américains.

Le quotidien cite deux listes de pays dont les ressortissants seraient autorisés à se rendre en Europe, même si ce point fait encore l’objet de discussions entre les pays de l’UE. 

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé par le Covid-19 avec 121 176 décès, dont près de 800 ces dernières 24 heures, selon les données de l’université Johns Hopkins, qui fait référence.

Le coronavirus a fait 100.000 morts en Amérique latine et dans les Antilles

Si l’épidémie recule en Europe et en Asie, l’Amérique latine a vu le nombre de cas de Covid-19 grimper de manière alarmante. Le nombre de personnes infectées a ainsi doublé en moins d’un mois et s’élève à présent à près de 2,2 millions.

Pays le plus touché, le Brésil compte 1 145 906 cas confirmés et 52 645 morts. Après lui, le Mexique a enregistré ce mardi 6 288 nouvelles contaminations et
793 morts supplémentaires. Le virus est aussi présent en Amérique centrale, le Guatemala ayant fait état mardi de plus de 700 nouveaux cas et 35 décès dans les vingt-quatre dernières heures.

Au Pérou, plus de 200 policiers  sont morts du coronavirus et plus de 15 000 ont été contaminés en tentant de faire respecter le confinement dans ce pays parmi les plus touchés d’Amérique latine, a annoncé mardi le ministre de l’Intérieur.

LaColombie, elle,  a décidé, mardi, de prolonger jusqu’au 15 juillet le confinement en vigueur dans ce pays depuis fin mars. La Colombie a enregistré 73 500 cas et 2 404 morts.

Haïti

En Haïti, les épidémiologistes constatent une réduction du nombre de cas dans la capitale sans que jamais les structures de santé n’aient été débordées.

Honduras

Officiellement, on compte 10 000 cas et 300 décès dus au Covid-19 dans l’ensemble du pays, mais les entrepreneurs de pompes funèbres affirment qu’il faut multiplier ces chiffres par cinq pour se faire une idée réaliste de l’ampleur de la catastrophe.

Un groupuscule néo-nazi dans le collimateur du gouvernement allemand

L’Allemagne a interdit un groupuscule d’extrême-droite d’obédience néonazie et principalement actif sur les réseaux sociaux, a annoncé mardi un porte-parole du ministère de l’Intérieur. “Depuis ce matin des mesures policières ont lieu dans quatre Etats régionaux”, a-t-il précisé sur Twitter à propos de perquisitions visant ce groupuscule baptisé “Nordadler” (AFP).

Covid-19: le Brésil a plus de 50.000 morts

Le nouveau coronavirus a fait plus de 50 000 morts au Brésil depuis le début de la pandémie, qui a contaminé plus d’un million de personnes dans le pays, a annoncé dimanche le ministère de la Santé. Le Covid-19 a fait 641 morts de plus en 24 heures au Brésil, portant le bilan total à 50 617 décès, a indiqué le ministère. Le Brésil est le deuxième pays le plus endeuillé par l’épidémie derrière les États-Unis où le virus a tué plus de 120 000 personnes pour plus de 2,2 millions de cas.

Justin Bieber sur Twitter

Justin Bieber prévient : il n’a pas pour habitude de commenter les accusations dont il fait l’objet. Mais « après en avoir discuté avec son épouse et son équipe », il a décidé cette fois-ci d’y répondre. Depuis quelques heures, ce dimanche, un message rédigé par une certaine « Danielle » se diffuse sur Twitter (le compte a depuis été supprimé). Elle y affirme avoir été agressée sexuellement par la star, le 9 mars 2014, dans l’hôtel Four Seasons d’Austin, au Texas.

C’est aussi sur Twitter que Justin Bieber va répondre à ces accusations, documents à l’appui : « Les rumeurs sont des rumeurs mais les abus sexuels sont quelque chose que je ne prends pas à la légère. Je voulais parler tout de suite, mais par respect pour tant de victimes qui traitent ces questions quotidiennement, je voulais m’assurer d’avoir rassemblé les faits avant de faire une déclaration. »

People : Une guitare de six millions de dollars

La guitare utilisée par Kurt Cobain lors de l’enregistrement du célèbre concert “Unplugged” de Nirvana, en 1993, a été vendue samedi, lors d’enchères organisées par la maison Julien’s, pour 6 millions de dollars, un record pour une guitare.

L’acheteur, qui était présent physiquement lors de la vente organisée à Beverly Hills (Californie), est l’entrepreneur australien Peter Freedman, fondateur de l’entreprise Røde Microphones, qui conçoit des micros, a indiqué Julien’s dans un communiqué.

Le chef d’entreprise a immédiatement indiqué qu’il entendait présenter l’instrument dans plusieurs villes du monde, le produit des expositions allant à des œuvres de charité soutenant le monde du spectacle.

Décès de l’auteur contemporain espagnol le plus lu dans le monde : Carlos Ruiz Zafon  s’est éteint à l’âge de 55 ans

Le nom de Zafon restera à jamais associé à Barcelone. D’abord, parce qu’il y est né en 1964 et surtout parce qu’il a écrit le grand roman populaire de la cité catalane de ces dernières décennies. La sombra del vietoL’ombre du vent en français, publié en 2001 en Espagne, porte en effet en lui un souffle épique et historique remarquable.

Carlos Ruiz Zafon a donné une suite en plusieurs volumes à ce premier tome, publié une série pour adolescents et s’est installé aux États-Unis. C’est là que l’auteur contemporain espagnol le plus lu dans le monde vient de décéder d’un cancer à l’âge de 55 ans.

Pas de trêve au Mexique durant le temps du coronavirus

Les activités criminelles au Mexique n’ont pas connu de trêve en dépit de l’épidémie de coronavirus. 

Au moins 215 corps ont été découverts entre janvier et mai dans neuf fosses communes clandestines situées dans les environs de Guadalajara, dans l’Etat de Jalisco à l’ouest du Mexique, a annoncé samedi le procureur de cet Etat.

Quelque 157 corps ont été exhumés en janvier et 58 autres au cours des mois de mars, avril et mai, a précisé le procureur, Gerardo Octavio Solis, lors d’une conférence de presse en visioconférence. Cinq autres fosses communes doivent encore être analysées et le nombre de cadavres pourrait donc augmenter.

La vie des noirs compte

“La vie des noirs compte”, proclame le Parlement européen dans une résolution adoptée vendredi, reprenant à son compte le mot d’ordre “Black Lives Matter” du mouvement mondial parti des États-Unis contre le racisme et les violences policières.

Les élus européens déclarent également dans cette résolution, adoptée par 493 voix pour, 104 contre et 67 abstentions, que la traite des esclaves est “un crime contre l’humanité”.

Cette résolution est une réponse directe aux manifestations qui se multiplient depuis le décès de George Floyd, mort asphyxié lors de son interpellation par la police à Minneapolis, aux États-Unis mais aussi en Europe et partout dans le monde.

L’ONU a lui aussi adopté vendredi, à l’unanimité, une résolution condamnant le racisme systémique et les violences policières sans cibler spécifiquement les États-Unis.

Facebook supprime  des annonces publiées par la campagne électorale de Trump

 Facebook s’insurge contre des messages du président américain qui arboraient un symbole nazi presque unanimement condamné.

Le géant des réseaux sociaux a retiré des publicités publiées par la campagne électorale de Donald Trump. Ces annonces s’attaquaient à l’extrême-gauche et affichaient un triangle rouge inversé, le symbole utilisé par les nazis pour désigner les prisonniers politiques dans les camps de concentration.

L’alerte a d’abord été donnée par le Washington Post, qui a signalé ces contenus problématiques à Facebook.

Coronavirus : retour  du foot à Rio  sérieusement  touché par la pandémie

Sur la pelouse du célèbre stade Maracana, qui a fêté les 70 ans de son inauguration sans spectateurs en raison de la pandémie, les joueurs de Flamengo ont battu sans peine la modeste équipe de Bangu, malgré un évident manque de rythme.

Le champion national et continental Flamengo a célébré jeudi la reprise du football au Brésil, après trois mois d’interruption, par une victoire 3-0, dans une rencontre du championnat de l’Etat de Rio de Janeiro organisée malgré la propagation toujours rapide du Covid-19.

Le match de jeudi était la première rencontre du championnat de Rio depuis le 16 mars, dans le deuxième État brésilien le plus affecté par la pandémie (plus de 87.000 contaminations au Covid-19 et près de 8.500 morts). Sur le plan national, le Brésil est également un des pays comptant le plus de cas (près d’un million) et de décès (plus de 45.000) dans le monde.

Deux Canadiens  au cœur d’un bras de fer entre Pékin et Ottawa

Michael Kovrig, ancien diplomate auparavant en poste à Pékin, ainsi que le consultant et homme d’affaires Michael Spavor, spécialiste de la Corée du Nord, sont accusés « d’espionnage » et d’avoir « divulgué des secrets d’État », a indiqué, vendredi 18 juin, le parquet chinois dans deux brefs communiqués. Les deux hommes inculpés formellement par la Chine avaient été interpellés en décembre 2018 quelques jours après l’arrestation au Canada, à la demande de la justice américaine, de la directrice financière du géant chinois des télécommunications Huawei, Meng Wanzhou.

Mme Meng, la fille du fondateur de Huawei, est accusée par les États-Unis d’avoir contourné les sanctions américaines contre l’Iran. Son arrestation en fin 2018 a ouvert une crise diplomatique sans précédent entre Ottawa et Pékin. La procédure visant les deux Canadiens est largement perçue en Occident comme une mesure de représailles.

Ce que la Chine dément fermement, affirmant être « un État de droit », même si la justice reste sous l’influence du Parti communiste chinois (PCC).

RépondreTransférer

RépondreTransférer


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.