Haïti: L’église du parc national LaferrieÌre ravagée par un incendie

En Haïti, l’une des plus anciennes églises du pays a été ravagée par un incendie dans la nuit de dimanche à lundi. À une vingtaine de kilomètres de la deuxième ville du pays Cap-Haïtien, la chapelle royale de Milot est un monument situé au cœur du parc historique de la citadelle Laferrière, classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le grand dôme recouvert de tuiles d’asphalte n’a pas résisté aux flammes : cette coupole d’une trentaine de mètres de diamètre s’est totalement effondrée durant l’incendie.

Patrick Durandis, qui dirige l’institut de sauvegarde du patrimoine national, témoigne de l’immense perte.

« On attendait les pompiers qui malheureusement n’ont pas pu intervenir,déplore-t-il. Hélas, c’est une perte immense car c’est un monument classé bâtiment de l’humanité. Dans cette conjoncture, il nous est extrêmement difficile d’avoir les idées très claires pour intervenir convenablement sur ce bâtiment, d’autant que nous sommes happés ailleurs par l’épidémie de coronavirus. Ça fait beaucoup. »

Le directeur de l’institut exige une expertise rigoureuse pour déterminer l’origine de l’incendie : « Durant deux jours, samedi et dimanche, il n’y avait pas d’électricité à Milot, donc on ne peut pas dire que c’est un court-circuit. Il faut que ce soit investigué. Je comprends fort mal que le dôme de l’église a pris feu justement pendant cette période. Le parc était fermé justement à cause de l’épidémie de coronavirus. »

Si la cause de l’incendie reste à déterminer, une chose est déjà certaine pour le directeur de l’Ispan : car classée au patrimoine mondial de l’Unesco, la restauration de l’église devra être faite à l’identique et Haïti n’a pas les fonds nécessaires pour ce chantier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.