La pire semaine pour l’or depuis 1983

En une semaine, l’or a plongé de 9 %, sa plus forte baisse depuis près de 37 ans. Alors que les bourses s’effondraient sous le coup des annonces successives concernant le coronavirus, le métal précieux a brusquement perdu sa valeur refuge.

C’est la pire semaine pour l’or… depuis 1983. Le métal jaune avait pourtant atteint un pic de sept ans,  lundi dernier, à 1700 dollars, alors que les cours du pétrole dévissaient, suite à la rupture de l’alliance OPEP+. Mais la tendance s’est brusquement inversée à partir du moment où l’OMS a déclaré le stade de la pandémie pour le coronavirus, et que les États-Unis ont fermé leurs frontières à l’Europe. L’or s’est effondré, perdant près de 200 dollars. Un plongeon à l’unisson des places boursières, ce qui est très inhabituel, puisque d’ordinaire, lorsque les actions chutent, l’or grimpe, c’est un actif refuge pour les investisseurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.