Coronavirus: Tokyo va accueillir comme prévu les JO, selon son Premier ministre

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a promis que Tokyo accueillerait bien comme prévu en juillet les Jeux olympiques, malgré les interrogations suscitées par la pandémie liée au nouveau coronavirus, qui a entraîné l’annulation de nombreux événements culturels et sportifs dans le monde.

Alors que la propagation du coronavirus, qui a infecté plus de 700 personnes au Japon et en a tué 21, provoque plusieurs annulations d’évènements sportifs dans le monde, le Japon a annoncé, par le biais de son Premier ministre, que les JO de Tokyo n’étaient pas menacés.

« Nous voulons organiser les JO comme prévu, sans problème, en maîtrisant la propagation » du virus, a déclaré Shinzo Abe, le chef du gouvernement japonais lors d’une conférence de presse, deux jours après que le président américain Donald Trump eut suggéré un report d’un an des Jeux prévus au Japon.

« Nous allons en coordination étroite avec les responsables concernés, dont le CIO (Comité international olympique). Il n’y a aucun changement à ce sujet », a-t-il poursuivi.

Discussions avec Trump

La pandémie mondiale liée au nouveau coronavirus qui a infecté plus de 140 000 personnes à travers le monde et en a tué plus de 5 400 a provoqué ces derniers jours une cascade de suspension ou d’annulation d’événements sportifs majeurs et relancé les interrogations sur l’opportunité de maintenir les Jeux.

Mais depuis le développement de l’épidémie en Asie, puis dans le reste du monde, les organisateurs, le gouvernement japonais et le CIO répètent que les préparatifs se poursuivent et excluent tout report ou annulation.

M. Abe s’est entretenu vendredi avec M. Trump, après les propos de ce dernier sur les JO. « Nous avons convenu que le Japon et les États-Unis coopéreront et se coordonneront étroitement pour le succès des Jeux », a expliqué le Premier ministre japonais, assurant qu’un report n’avait pas été évoqué dans la discussion.

Les interrogations du CIO

Le patron du CIO Thomas Bach a indiqué jeudi que son organisation suivrait les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) au sujet d’un éventuel report. Il a toutefois reconnu que l’annulation, en raison de l’épidémie, de certaines compétitions sportives servant d’épreuves qualificatives, posait déjà « de sérieux problèmes ».

Le Parlement japonais a voté vendredi un texte donnant à M. Abe le pouvoir de déclarer l’état d’urgence pour combattre la propagation de la maladie Covid-19, provoquée par le virus, mais le chef du gouvernement a estimé qu’une telle décision n’était pas nécessaire dans l’immédiat.

L’état d’urgence permettrait aux autorités locales d’imposer aux habitants de rester chez eux, de faire fermer les écoles et de limiter l’usage des lieux publics. Il autoriserait aussi la réquisition de terrains et de bâtiments pour y accueillir des hôpitaux de campagne.

Ligue des champions: Juventus Turin-Lyon et Manchester City-Real Madrid reportés

Les huitièmes de finale retour de Ligue des champions Juventus Turin-Lyon et Manchester City-Real Madrid, initialement prévus le 17 mars, sont repoussés en raison de la mise en « quarantaine imposée aux joueurs » du club italien et espagnol face à la pandémie de coronavirus. « À la suite de la quarantaine imposée aux joueurs de la Juventus et du Real Madrid, les matches de Ligue des champions n’auront pas lieu comme prévu », a écrit l’UEFA (Union des associations européennes de football) dans un communiqué, jeudi. L’instance tiendra mardi prochain une réunion avec les fédérations européennes pour évoquer les conséquences de la propagation du coronavirus sur le football et décider de la poursuite des compétitions continentales.


Coronavirus: le sport à l’arrêt sur les cinq continents

Saison de NBA et championnat de football en Espagne suspendus. Le calendrier sportif mondial se réduit comme peau de chagrin en raison de la pandémie de coronavirus. Du jamais dans l’histoire du sport.

C’est une image en trompe l’œil. Ce jeudi 12 mars, la flamme olympique pour les JO de Tokyo l’été prochain a été allumée sur le site antique grec d’Olympie. Mais pour la première fois en trois décennies, l’évènement s’est déroulé sans spectateurs. Seuls quelques officiels étaient présents.

Le basket à l’arrêt

La planète sport est presque à l’arrêt. Du jamais vu dans l’histoire contemporaine. Les annulations en cascade se multiplient. D’abord en Asie, ensuite en Europe et désormais partout sur les cinq continents.

Il y a peu de temps, l’annonce avait chagriné les fans. Prévue le 21 mars, la classique Milan San-Remo, véritable monument du cyclisme créé en 1907 était annulée. Jusqu’ici, seules les deux guerres mondiales avaient empêché la « Primavera » de se dérouler (1916, 1944 et 1945).

Annulation, reports et huis clos. Le sport mondial vit au rythme de ces trois mots. La National Basket Association (NBA) a annoncé la suspension jusqu’à nouvel ordre de son championnat, après la découverte d’un cas positif, le pivot français des Utah Jazz Rudy Gobert. « Je me suis dit: c’est fou. Ça ne peut pas être vrai. C’est comme sortir d’un film. Irréel », a réagi Mark Cuban, le patron des Dallas Mavericks. Après la NBA, la Fédération internationale (Fiba) et l’Euroligue ont annoncé à leur tour ce jeudi la suspension de leurs compétitions jusqu’à nouvel ordre.

La Ligue des champions de football suspendue ?

Si le Paris Saint-Germain a retrouvé les quarts de finale de la Ligue des champions en battant le Borussia Dortmund, l’avenir de la compétition pose question. Le Championnat d’Espagne de football a été suspendu pour « au moins les deux prochaines journées », tandis que le Real Madrid (basket et foot) a été placé en quarantaine. Un basketteur a été testé positif.  Les deux équipes partagent des installations au centre d’entraînement. L’Espagne est désormais l’un des pays les plus touchés du monde par la pandémie. La Juventus Turin de Cristiano Ronaldo et l’Inter Milan sont placées aussi en quarantaine.

L’UEFA tiendra mardi 17 mars une réunion en visioconférence avec les fédérations européennes pour évoquer les conséquences de la propagation du coronavirus sur le football et décider de la poursuite de la Ligue des champions et de la tenue de l’Euro-2020. L’UEFA a par ailleurs annoncé le report de toutes les compétitions de jeunes, masculines et féminines, prévues entre le 14 mars et le 14 avril dans les catégories de moins de 17 ans et moins de 19 ans.

La course cycliste Paris-Nice a sauvé sa peau

Rare rescapée, la course cycliste Paris-Nice, elle, se poursuit sur les routes de France, jusqu’à dimanche. Seule précaution visible, des zones de départ et d’arrivées dont les spectateurs sont tenus éloignés. Mais l’Américain Tejay Van Garderen qui a quitté l’épreuve ce jeudi, craignait de rester coincé en France après les annonces effectuées par Donald Trump. Dans la nuit de mercredi à jeudi, le président américain a suspendu pour trente jours l’entrée aux États-Unis à tout étranger ayant séjourné en Europe. La mesure doit entrer en vigueur ce vendredi à minuit.

Sur le territoire américain, le maire du comté de Miami-Dade a décidé d’annuler les tournois de tennis ATP et WTA de Miami, prévus du 24 mars au 5 avril. « Bien que le virus ne se soit pas propagé dans notre communauté à l’heure actuelle, nous voulons prendre les mesures pour que la situation demeure ainsi », a indiqué Carlos Gimenez dans un communiqué instituant un « état d’urgence » sur son territoire qui perturbe plusieurs événements sportifs et culturels, dont les tournois de tennis. Juste apès, l’ATP qui gère le circuit professionnel masculin de tennis a annoncé suspendre ses tournois durant 6 semaines. Houston, Marrakech, Monte-Carlo, Barcelone et Budapest passent à la trappe.

A moins de cinq mois des Jeux de Tokyo, le plus grand rendez-vous de sport au monde avec environ  11 000 athlètes, les signes actuels semblent de plus en plus alarmants pour le Japon et son organisation.


Coronavirus: la NBA suspend sa saison régulière, un joueur contaminé

Les Américains ont sans doute été plus frappés ce mercredi 11 mars par la suspension de la saison de basket de la NBA suite à l’infection d’un joueur, le Français Rudy Gobert selon certaines sources, que par la déclaration de Donald Trump et ses mesures drastiques. La date de reprise de la saison reste inconnue alors qu’il reste une vingtaine de matches à jouer.

L’image fait le tour des réseaux sociaux depuis quelques heures. Lundi, à la fin d’une conférence de presse, Rudy Gobert s’amuse à toucher les micros des journalistes. Une boutade alors que la NBA a demandé aux médias de se tenir à distance pour protéger les joueurs.

Deux jours plus tard, le pivot français serait le premier basketteur de la Ligue atteint par le Covid19. Une information non encore confirmée par son club ou par le joueur, qui se porte bien selon Evan Fournier, son coéquipier en équipe de France. Un autre joueur des Utah Jazz, l’ailier congolais Emmanuel Mudiay, serait également malade, mais on ne sait pas s’il est lui-même aussi touché par le virus. Le match l’équipe a été annulé ce mercredi soir quelques secondes avant le coup d’envoi. La NBA a annoncé dans la foulée que la saison était suspendue.

Le choc est énorme pour tous les fans de ce sport, où qu’ils soient dans le monde. Des millions et des millions de personnes suspendues à cette compétition aux enjeux économiques absolument majeurs. « C’est fou, irréel », a dit le patron des Mavericks de Dallas. Ce n’est en effet pas une petite décision qui a été annoncée par la Ligue il y a quelques heures après une journée déjà très riche en épisodes.

Une décision au coût colossal

Tout avait commencé dès ce mercredi matin avec une première annonce de la franchise de Golden State à San Francisco. Les Warriors préviennent que la rencontre prévue ce jeudi contre Brooklyn va se jouer à huis clos, les autorités sanitaires de la ville californienne ayant interdit les rassemblements de plus de 1 000 personnes.

Tous les événements prévus dans le Chase Center, une salle qui a coûté 1 milliard de dollars, sont annulés ou reportés. Une décision qui va coûter une fortune colossale : chaque match à domicile des Golden State Warriors rapporterait plus de 3 millions et demi de dollars.

Tous les matches de NBA sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. La saison régulière devait se poursuivre jusqu’au 15 avril avant les phases finales jusqu’en juin. Cette décision sans précédent peut s’expliquer par le nombre de voyages qu’implique pour les joueurs et tout l’encadrement des équipes une saison de basket aux États-Unis.

Après un incident diplomatique avec la Chine à l’automne et le traumatisme de la mort de la légende Kobe Bryant cet hiver, la NBA vit décidément une année unique.

Déflagration éconmique généralisée

Désormais, c’est tout le sport américain qui s’inquiète. Des reports dans le basket universitaire, très suivi, mais aussi dans le baseball. Une annonce est attendue dans la journée du côté de la ligue de hockey sur glace. Sans parler de tous les autres événements annulés, les concerts, les salons professionnels, les festivals.

Les États-Unis se dirigent vers une déflagration économique avec des assurances qui remboursement peu ou pas du tout. L’angoisse est à l’échelle mondiale. Les matches de football à huis clos se généralisent partout en Europe. Qu’en sera-t-il de l’Euro 2020 prévu en juin un peu partout en Europe ? La Ligue des Champions peut-elle se poursuivre ? Et les Jeux Olympiques fin juillet au Japon ? Tous les jours ou presque, les autorités disent qu’il est impensable d’annuler. Mais la gouverneure de Tokyo reconnaît maintenant que le fait que l’on parle maintenant de pandémie pourrait avoir une incidence.

 Ligue des champions: Paris bat Dortmund et retrouve les quarts

Le Paris Saint-Germain (PSG) disputera les quarts de finale de la plus prestigieuse coupe d’Europe des clubs de football (Ligue des champions), pour la première fois depuis 2016. Le PSG a battu le Borussia Dortmund 2-0 en huitième de finale retour de la Ligue des champions, ce 11 mars 2020.

Le Paris Saint-Germain (PSG) a mis fin à plusieurs années de frustration, après avoir échoué en huitièmes de finale de la Ligue des champions (C1) au cours des trois saisons précédentes. Ce 11 mars 2020, le PSG a en effet réintégré le « Top 8 » européen. Et le club français peut désormais rêver de ce qui se refuse à lui depuis son rachat par le Qatar, en 2011 : les demi-finales de la C1.

Un Neymar bien présent

Au coup d’envoi de ce Paris-Dortmund, la priorité est d’éviter un nouvel échec, après la défaite 2-1 du match aller en Allemagne. Les Parisiens ne paraissent toutefois pas crispés par le spectre d’une élimination précoce. L’absence de tout public en tribunes à cause du Coronavirus ne semble pas les perturber davantage. Ils sont pourtant privés de plusieurs joueurs importants, comme Thiago Silva (forfait) ou Marco Verratti et Thomas Meunier (suspendus). Et leur jeune star Kylian Mbappé est remplaçant à cause d’une angine.

Mais les champions de France peuvent cette fois compter sur leur meneur de jeu, Neymar. À la 28e minute, sur un corner tiré par Angel Di Maria, le Brésilien est laissé seul aux 5 mètres 50. Il marque d’une tête plongeante : 1-0.

Durant les arrêts de jeu, le latéral Juan Bernat intercepte le ballon au milieu de terrain. Après un relais avec Neymar et Di Maria, l’Espagnol se retrouve à la réception d’un centre délivré par Pablo Sarabia. Sa déviation trouve le cadre : 2-0, 45e+1.

Crispations en deuxième période

Le PSG a livré une première période pleine de maîtrise, même si des tentatives de Jadon Sancho (38e) et de Thorgan Hazard auraient pu inquiéter Keylor Navas, le gardien de but du PSG.

En deuxième période, les locaux reculent franchement, ce qui agace au plus haut point leur entraîneur, Thomas Tuchel. Les esprits s’échauffent durant les dernières minutes de la partie. Emre Can est exclu du terrain, côté Borussia, après une altercation avec Neymar. Ce dernier, Marquinhos, et surtout Angel Di Maria sont avertis dans les rangs parisiens. L’Argentin manquera donc le quart de final aller de la Ligue des champions. Paris connaitra son futur adversaire, le 20 mars prochain, à l’issue du tirage au sort mené par l’UEFA.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.