Brésil: Pelé, dépressif, vit “reclus”, dit son fils

Handicapé par des problèmes de hanche, le Brésilien Pelé, légende vivante du football, “vit reclus” et “souffre d’une forme de dépression”, a révélé lundi son fils.

“Il est assez fragile en termes de mobilité (…), ce qui fait qu’il souffre d’une forme de dépression”, a expliqué au site Globoesporte.com Edinho au sujet de son père.

Pelé a célébré ses 79 ans en octobre et a multiplié les séjours à l’hôpital ces dernières années.

“Il n’arrive pas à marcher normalement. Seulement avec un déambulateur. Il va un peu mieux par rapport à une période récente où il était en fauteuil roulant, mais il a du mal à se déplacer”, a ajouté le fils du triple champion du monde.

“Vous imaginez, c’est le Roi, il a toujours été une figure si imposante et aujourd’hui il n’arrive plus à marcher normalement (…) Il a honte, il ne veut pas sortir, aller dans la rue. Il est replié sur lui-même, vit reclus”, a-t-il poursuivi.

Les apparitions en public de Pelé, considéré par beaucoup comme le plus grand footballeur de l’histoire, sont de plus en plus rares.

En avril 2019, il s’était rendu à Paris pour participer à une opération promotionnelle avec le prodige français Kylian Mbappé, mais avait dû être hospitalisé en raison de problèmes rénaux.

Pelé n’a qu’un rein depuis l’époque où il était encore joueur. Une côte cassée pendant un match avait endommagé son rein droit, qui lui avait finalement été retiré.

Mais il souffre également beaucoup des hanches, notamment à cause de la pose d’une prothèse émaillée selon son entourage d’une “erreur médicale”.

Mis à part les problèmes de mobilité et leurs conséquences sur son moral, Pelé “va bien” sur le plan physique, a souligné Edinho dans l’entretien au site.

Le staff de Pelé n’a pas répondu lundi aux solliciations de l’AFP. Sa santé préoccupe ses fans depuis plusieurs années.

Fin 2014, il avait déjà été victime d’une grave infection urinaire et placé en soins intensifs et sous dialyse.

Ancien gardien de but de Santos, le club historique de son père, Edinho, 49 ans, a eu de nombreux problèmes avec la justice, faisant plusieurs allers et retours en prison après avoir été condamné à 13 ans de réclusion pour blanchiment issu du trafic de drogue.

Italie: Match à trois pour le titre, malgré Ibra

Ibrahimovic et l’AC Milan ont bien failli déjouer les pronostics lors d’un superbe derby de Milan, mais l’Inter l’a finalement emporté 4-2 et a rejoint la Juventus en tête du championnat d’Italie. Inter, Juve, Lazio Rome: le match à trois pour le titre est lancé !

Trois équipes en un seul point sur le podium, c’est le verdict rendu par la 23e journée de Serie A. L’Inter et la Juventus ont 54 points mais l’Inter est devant, au bénéfice d’une meilleure différence de buts générale en attendant la deuxième confrontation entre les deux équipes. Et la surprenante Lazio est là, juste derrière, à un point seulement des géants.

Samedi, la Juventus avait été battue par le Hellas Vérone (2-1) et avait exposé sa fragilité. Dimanche, la Lazio d’abord, puis l’Inter, ont montré qu’elles étaient prêtes à saisir l’occasion et qu’elles n’épargneraient pas l’octuple championne en titre.

L’Inter est tout de même passée tout près de la catastrophe dimanche soir lors du derby. Car pendant 45 minutes, les nerazzurri ont subi la loi du Milan et d’Ibrahimovic.

A 38 ans, le Suédois a prouvé qu’il était encore fait pour ces matches et ce niveau. A la 40e minute, il a d’abord “dunké” sur la tête de Godin pour offrir le premier but à Rebic. Puis cinq minutes plus tard, isolé au deuxième poteau, il a marqué lui-même le but du 2-0.

L’Inter n’avait pas existé pendant 45 minutes mais après la pause, l’équipe d’Antonio Conte a tout renversé. En deux minutes, Brozovic d’une belle volée du gauche (51e) puis Vecino (53e) ont d’abord remis les compteurs à zéro.

A la 70e minute, c’est De Vrij qui a donné l’avantage aux Intéristes puis, dans le temps additionnel, Lukaku a été récompensé de son admirable match par le but du 4-2.

Entre-temps, on n’avait plus vu le Milan, qui glisse à la 10e place, à l’exception d’une tête sur le poteau à la 89e minute, signée… Ibrahimovic bien sûr.

– Naples rechute –

Avant ce très spectaculaire derby de la Madonnina, la Lazio s’était donc de son côté donné le droit de rêver en allant battre Parme 1-0 grâce à un but de Caicedo juste avant la pause.

Les Romains n’ont plus perdu depuis la 5e journée et restent sur une série superbe de 13 victoires et deux nuls lors des 15 derniers matches.

Et les prochaines journées seront décisives dans la course au titre avec la semaine prochaine Lazio-Inter, puis Juventus-Inter dans trois semaines.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *