WTA: Serena Williams, titrée à Auckland, met fin à près de 3 ans de disette

Sevrée de titre pendant près de trois ans, Serena Williams a mis fin à la disette dimanche à Auckland. L’ancienne N.1 mondiale a remporté la finale du tournoi d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, s’adjugeant ainsi son premier trophée depuis l’Open d’Australie 2017.

L’Américaine de 38 ans a annoncé qu’elle allait reverser ses gains, soit un chèque d’un montant de 43.000 dollars (environ 38.600 euros) aux victimes des incendies dans l’est de l’Australie. Ces feux de forêt ont déjà ravagé plus de 8 millions d’hectares, provoqué la mort d’au moins 26 personnes, détruit plus de 2000 habitations et tué un milliard d’animaux.

“Je joue en Australie depuis plus de 20 ans et c’est vraiment dur pour moi de regarder les infos et de voir ce qui s’y passe, tous ces incendies… ces animaux (morts) et tous ces gens qui ont perdu leur logement”, a expliqué Serena Williams.

Avec cette victoire face à sa compatriote Jessica Pegula, 82e mondiale, en deux manches (6-3, 6-4), la cadette des sœurs Williams a décroché son 73e titre en carrière, le premier en tant que mère, elle qui avait donné naissance à une fille prénommée Olympia en septembre 2017.

Depuis son retour à la compétition post-maternité, en mars 2018 à Indian Wells, elle avait disputé cinq finales, dont quatre en Grand Chelem, mais les avait toutes perdues. Elle avait ainsi chuté sur la dernière marche à Wimbledon et à l’US Open en 2018, de nouveau à Wimbledon et à l’US Open l’an passé ainsi qu’à Toronto.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.