Une partition de jeunesse de Mozart vendue à 372.500 euros

Une partition originale de menuets écrite par Wolfgang Amadeus Mozart à l’âge de 16 ans et ayant fait partie de la collection de Stefan Zweig a été vendue lundi aux enchères par Sotheby’s à Paris pour 372.500 euros, soit presque le double de son estimation.

Le manuscrit, qui représente deux menuets complets pour orchestre composés en 1772 à Salzbourg et qui comporte la mention “Finis” de la main de Mozart, était estimé entre 150.000 et 200.000 euros.

“C’est la version unique de la partition”, avait affirmé à l’AFP Simon Maguire, spécialiste en manuscrits musicaux chez Sotheby’s à Londres, au moment de l’annonce des enchères.

“Mozart a toujours écrit des premières versions” sans les retravailller par la suite, “contrairement à Beethoven qui revisitait sans cesse” ses partitions, avait-il ajouté.

Le manuscrit, qui n’a jamais été publié, comporte quelques corrections et modifications mineures, dont une ou deux seraient de la main du père de Mozart, Leopold.

Il avait été conservé par la soeur du compositeur Maria Anna, dite “Nannerl”, avant de rejoindre l’immense collection de Stefan Zweig. L’écrivain était connu pour être “un grand collectionneur de fragments de musique, notamment ceux de Mozart”, selon M. Maguire.

Le manuscrit, le seul des “Six Menuets K.164” encore en mains privées, fait partie de la mise en vente de la bibliothèque d’un éminent bibliophile suisse, Jean-François Chaponnière, et qui s’est ouverte lundi.

Le prodige avait commencé à composer ses premières oeuvres encore enfant avec l’aide de son père.

Selon Sotheby’s, cette partition est un rappel de l’amour de Mozart pour la danse. “Constance Mozart (épouse du compositeur) fit remarquer (…) qu’+aussi grand que le génie de Mozart était, il était un passionné de danse, et disait souvent que son goût était dans cet art, plutôt que dans la musique+”, note la maison.

Le 27 et 28 novembre, chez la maison rivale Christie’s, à Paris, un portrait de Mozart âgé de 13 ans, l’un des rares tableaux peints de son vivant et faisant encore partie d’une collection privée, va être mis aux enchères, avec une estimation de 800.000 à 1,2 million d’euros.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.