États-Unis : Elizabeth Warren, la candidate démocrate qui fait peur aux milliardaires

D’origine modeste et devenue sénatrice, Elizabeth Warren est, parmi les candidats démocrates qui s’affrontent dans les primaires présidentielles du Parti démocrate américain de 2020, celle qui a le vent en poupe. Notamment grâce à une personnalité détonante et des propositions chocs qui visent les plus riches. 

C’est parce qu’il se serait intéressé à Joe Biden que Donald Trump fait l’objet d’une enquête en destitution. Les auditions publiques d’ailleurs se poursuivent. Mais le principal rival du président américain pourrait bien ne pas être celui qu’on croyait. Ou plutôt celle. Car chez les démocrates, c’est bien une femme qui talonne – et ringardise – désormais Joe Biden en vue de l’investiture. Elle sera très observée mardi soir lors du débat télé entre les candidats. Elle, c’est Elizabeth Warren, et Europe 1 l’a suivie en campagne dans l’Iowa.

Un plan pour tout

C’est sa marque de fabrique : Elisabeth Warren, 70 ans, arrive toujours sur scène en courant, même pour parler devant une centaine de personnes. Et elle commence par raconter son parcours : enfance en Oklahoma dans une famille qui a du mal à finir les mois, institutrice, études de droit et puis sénatrice…

Après le récit de sa vie, la candidate expose ses plans. Car Elisabeth Warren, c’est aussi sa marque de fabrique, a un plan pour tout, notamment pour soigner gratuitement tous les Américains. Ça serait une révolution… très coûteuse. Mais elle a un plan aussi pour ça : “Il est temps de mettre en place une taxe pour la santé”, lance-t-elle à la foule.

“Au-delà de 15 millions, c’est deux centimes par dollar”

“Voilà mon idée : c’est un impôt sur les fortunes de plus de 15 millions de dollars”, précise-t-elle. “Donc vous ici, vos 15 premiers millions, rien à payer. Mais au-delà, c’est 2 centimes pour chaque dollar.” Les milliardaires américains grognent déjà alors que la base démocrate, elle, s’enthousiasme.

Mais Elizabeth Warren n’est-elle pas trop radicale pour l’Américain moyen ? “Il faut donner envie aux gens d’aller voter”, estime Ryan, un militant. “Dire non à Trump, ça ne suffit pas.” A la fin du meeting, les fans font la queue pour des selfies avec la candidate. Ça aussi, c’est sa marque de fabrique.


États-Unis : Elizabeth Warren, la candidate démocrate qui fait peur aux milliardaires

D’origine modeste et devenue sénatrice, Elizabeth Warren est, parmi les candidats démocrates qui s’affrontent dans un débat mardi soir, celle qui a le vent en poupe. Notamment grâce à une personnalité détonante et des propositions chocs qui visent les plus riches. Europe 1 l’a suivie en campagne dans l’Iowa.

C’est parce qu’il se serait intéressé à Joe Biden que Donald Trump fait l’objet d’une enquête en destitution. Les auditions publiques d’ailleurs se poursuivent. Mais le principal rival du président américain pourrait bien ne pas être celui qu’on croyait. Ou plutôt celle. Car chez les démocrates, c’est bien une femme qui talonne – et ringardise – désormais Joe Biden en vue de l’investiture. Elle sera très observée mardi soir lors du débat télé entre les candidats. Elle, c’est Elizabeth Warren, et Europe 1 l’a suivie en campagne dans l’Iowa.

Un plan pour tout

C’est sa marque de fabrique : Elisabeth Warren, 70 ans, arrive toujours sur scène en courant, même pour parler devant une centaine de personnes. Et elle commence par raconter son parcours : enfance en Oklahoma dans une famille qui a du mal à finir les mois, institutrice, études de droit et puis sénatrice…

Après le récit de sa vie, la candidate expose ses plans. Car Elisabeth Warren, c’est aussi sa marque de fabrique, a un plan pour tout, notamment pour soigner gratuitement tous les Américains. Ça serait une révolution… très coûteuse. Mais elle a un plan aussi pour ça : “Il est temps de mettre en place une taxe pour la santé”, lance-t-elle à la foule.

“Au-delà de 15 millions, c’est deux centimes par dollar”

“Voilà mon idée : c’est un impôt sur les fortunes de plus de 15 millions de dollars”, précise-t-elle. “Donc vous ici, vos 15 premiers millions, rien à payer. Mais au-delà, c’est 2 centimes pour chaque dollar.” Les milliardaires américains grognent déjà alors que la base démocrate, elle, s’enthousiasme.

Mais Elizabeth Warren n’est-elle pas trop radicale pour l’Américain moyen ? “Il faut donner envie aux gens d’aller voter”, estime Ryan, un militant. “Dire non à Trump, ça ne suffit pas.” A la fin du meeting, les fans font la queue pour des selfies avec la candidate. Ça aussi, c’est sa marque de fabrique.


Iran: internet coupé pour contrôler le mouvement de contestation

Pour empêcher les manifestations et les protestations après la hausse du prix de l’essence, les autorités ont coupé l’internet dans de nombreuses régions du pays, ce qui est critiqué par de nombreux Iraniens.

C’est le Conseil de la sécurité nationale, qui dépend du ministère de l’Intérieur, qui a pris la décision de couper internet afin de contrôler le mouvement de contestation.

Une décision critiquée par Ali, un étudiant de 23 ans : « Je suis très mécontent à cause de la coupure d’internet. Toute notre vie est perturbée. Les gens sont devenus accros de l’internet. Lorsqu’il est coupé, tout est perturbé. Toutes les relations sont coupées. Aujourd’hui, même un fils utilise internet pour être en contact avec sa mère ou ses amis. J’espère que ça va être rétabli. Ça tape vraiment sur nos nerfs. »

La coupure touche aussi certains métiers, mais aussi les contacts entre les Iraniens et les membres de leurs familles à l’étranger, comme l’affirme Hamid, un autre étudiant de 24 ans. « Beaucoup de gens travaillent avec internet, confie-t-il. Beaucoup ont des contacts avec les membres de leurs familles à l’étranger, ma cousine vit à l’étranger et ses contacts sont coupés avec sa famille. La coupure a limité beaucoup de choses. »

Le ministre des Télécommunications a confirmé qu’internet a bien été coupé et non seulement limité. Nous sommes en train d’essayer de tenter de le rétablir, a-t-il ajouté.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.