A 21 ans seulement, Stefanos Tsitsipas confirme son statut et remporte le Masters

Stefanos Tsitsipas (ATP 6) a remporté le Masters de tennis. Dimanche sur le court de l’O² Arena de Londres, le Grec a battu l’Autrichien Dominic Thiem (ATP 5) en trois sets, 6-7 (6), 6-2, 7-6 (4), après 2h35 de jeu en finale du traditionnel rendez-vous de fin de saison qui rassemble le top 8 mondial.

Le Grec est devenu le septième joueur à remporter le Masters à l’occasion de ses débuts dans la compétition. Stan Smith (1970), Ilie Nastase (1971), Guillermo Vilas (1974), John McEnroe (1978), Alex Corretja (1998) et Grigor Dimitrov, qui avait battu David Goffin en finale de l’édition 2017, ont déjà signé pareille performance. C’est uniquement son quatrième titre sur le circuit après ceux acquis à Stockholm (2018), Marseille et Estoril (2019).


Didier Deschamps, guide des Bleus depuis 99 matches

Didier Deschamps fêtera en Albanie son 100e match à la tête de l’équipe de France. Une longévité qui pourrait se prolonger jusqu’à la Coupe du monde 2022 au Qatar.

L’entraîneur des Bleus fêtera dimanche 17 novembre en Albanie son 100e match à la tête de l’équipe de France. Un record dans l’histoire de la sélection. Le deuxième, Raymond Domenech, culmine à 79 capes entre 2004 et 2010. Didier Deschamps avait succédé à Laurent Blanc, champion du monde 1998 comme lui. À 51 ans, l’ancien coach de Marseille (2009/2012) est sous contrat jusqu’en 2020. Depuis sa prise de fonction, Didier Deschamps affiche 64 victoires, 18 nuls, et 17 défaites en 99 sélections.

« Ne pas faire les choses à moitié »

La France a déjà validé son ticket pour l’Euro l’année prochaine et après le titre de champion en 2018 en Russie, l’ancien joueur de la Juventus Turin est à la recherche de son premier Euro. En 2016, la France avait échoué à domicile en finale face au Portugal.

« Cela fait sept ans, preuve qu’il y a eu du bon boulot », raconte le patron des champions du monde. Son premier match date d’août 2012 lors du France-Uruguay (0-0). Aujourd’hui, Didier Deschamps se sent « totalement épanoui » et toujours aussi déterminé à « ne pas faire les choses à moitié ». « La grande difficulté du haut niveau, c’est de rester tout en haut, et lui il reste tout en haut », salue son adjoint Guy Stéphan dans un entretien à l’AFP. « Pourquoi ? Parce qu’il est exigeant avec les joueurs, avec lui-même, avec son staff, et parce qu’il gagne ».

Dans un entretien accordé à L’Équipe, Didier Deschamps est revenu sur le sacre des Bleus en Russie. Il a notamment cité la demi-finale contre la Belgique (1-0) comme un match référence.

Dans le club des trois !

« J’ai senti l’équipe tellement forte et solide ce jour-là… À l’excès même, car je leur ai dit à un moment : “Remontez quand même !” On n’a rien lâché, tu sentais qu’on pouvait jouer longtemps et que les Belges ne marqueraient pas […]  Le plaisir que je peux avoir sur le banc, c’est quand l’équipe maîtrise et développe des actions offensives comme on peut les travailler à l’entraînement ».

Seuls trois hommes ont réussi la performance de remporter dans l’histoire du foot la Coupe du monde en tant que joueur (103 sélections) et sélectionneur. Et Didier Deschamps appartient à ce cercle très restreint avec le Brésilien Mario Zagallo et l’Allemand Franz Beckenbauer.

Après son titre de champion du monde en 1998, Didier Deschamps pensait-il au poste de sélectionneur ? « J’étais loin d’imaginer ça et je profitais pleinement de ma carrière de joueur. C’est après que j’ai basculé, que j’ai dû prendre la décision de devenir entraîneur. Ce n’était qu’une possibilité, même si beaucoup de personnes me voyaient dans cette fonction. Je suis très heureux et très fier d’être sélectionneur de l’équipe de France. Je suis très attaché à ce maillot. L’équipe de France est la plus belle chose qui soit arrivée durant ma carrière professionnelle », disait-il en 2013.

Depuis 2012, Didier Deschamps a remporté l’ensemble de ses trois confrontations face à l’Italie. Mais il n’a pas encore pu battre le Brésil en deux rencontres. C’est pourtant face à la Seleçao qu’il est devenu champion du monde au Stade de France en 98 !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.