Donald Trump a écrit un tweet très énervé à l’attention de Tim Cook, le patron d’Appel, estimant que « le bouton de l’iPhone était BIEN mieux que le balayage ». 

Le président américain Donald Trump a regretté samedi la disparition du bouton physique d’accueil sur les nouveaux iPhone, une réclamation qu’il a adressée directement sur Twitter à Tim Cook, le patron d’Apple. « Pour Tim : Le bouton de l’iPhone était BIEN mieux que le Balayage ! » a-t-il tweeté vendredi. 


Donald Trump est passé d’un smartphone Android à un iPhone en mars 2017, l’année où Apple a abandonné le bouton physique d’accueil de ses modèles haut de gamme au profit d’une utilisation 100% tactile, où il faut désormais appuyer sur l’écran pour faire apparaître la page d’accueil et balayer le cadran pour y revenir. Ce changement semble être la cible de l’agacement présidentiel, plutôt que le nouvel iPhone 11 d’Apple sorti en septembre.

Trump habitué des critiques d’Apple

 Ce n’est pas la première fois que Donald Trump critique les choix de conception du géant américain de la technologie. « Je n’arrive pas à croire qu’Apple n’ait pas sorti un iPhone avec un écran plus grand. Samsung va en profiter. STEVE JOBS DOIT SE RETOURNER DANS SA TOMBE », avait-il tweeté en septembre 2013.

En mars, le président avait désigné Tim Cook sous le nom de « Tim Apple ». C’était « pour gagner du temps », s’était justifié le président.


Un nouvel insecte découvert et nommé Greta Thunberg

L’entomologiste ayant découvert ce minuscule coléoptère voulait « rendre hommage à la contribution exceptionnelle aux questions environnementales » de Greta Thunberg. 

Un minuscule coléoptère couleur miel a été baptisé vendredi du nom de l’activiste Greta Thunberg par l’entomologiste qui a découvert son existence, a annoncé le Musée des sciences naturelles de Londres.

« J’ai choisi ce nom parce que je suis très impressionné par le travail de la jeune militante et je voulais rendre hommage à sa contribution exceptionnelle aux questions environnementales », a expliqué Michael Darby, qui a découvert le petit coléoptère de la sous-famille ptinidae parmi les 22 millions de spécimens de la collection du musée.

Collecté à Nairobi dans les années 1960

« Nelloptodes gretae » mesure moins d’un millimètre de long et ne possède ni yeux, ni ailes. Il a été collecté dans le sol de Nairobi dans les années 1960, a précisé le musée dans un communiqué.

Le responsable de la collection des coléoptères, Max Barclay, a expliqué que des centaines d’espèces restaient encore à découvrir dans la vaste collection du musée et dans le monde, dont certaines disparaîtraient avant même d’être répertoriées en raison de la perte de la biodiversité.

« Il est donc parfaitement approprié que la découverte la plus récente soit baptisée du nom de quelqu’un qui s’est démené pour défendre le monde naturel et protéger les espèces vulnérables », a relevé Max Barclay.