Le retour du dollar américain à Cuba

Depuis lundi, les Cubains sont invités à ouvrir des comptes en dollars dans les banques du pays. Les Cubains pourront désormais acheter directement en dollars dans certains magasins et recevoir depuis l’étranger des virements en devise.

Deux heures d’attente à la banque en moyenne pour ouvrir un nouveau compte en devise à La Havane ! Dans une période de sanctions accrues du gouvernement américain envers Cuba, La Havane cherche grâce à cette mesure à apporter plus de devises.

Les Cubains qui reçoivent de l’argent de l’étranger n’hésitent pas à faire la queue, ils y ont tout intérêt, car dès la semaine prochaine ils pourront acheter dans certains magasins d’État, mais uniquement par carte, des produits qui jusqu’ici étaient importés par des particuliers, las mulas, et revendus au prix fort au marché noir.

Un nouveau marché

Mickael lorgne déjà devant la vitrine d’un de ces magasins de la Vieille Havane, sur un climatiseur à 360 dollars, mais encore faut-il trouver les dollars : « Dans la rue, il y a des gens, des particuliers, qui les vendent. Et de fait, le dollar a augmenté, il te faut 1 020 CUC pour acheter 1 000 dollars, c’est fou parce qu’avant le dollar valait moins que le CUC ! »

Les Cubains cherchent des devises, par tous les moyens, pour accéder à ce nouveau marché. L’État récupère ainsi dans ses caisses des dollars américains, canadiens et des euros. Adonis qui fait la queue à la banque l’a bien compris : « Je crois que le CUC ne vaut rien ailleurs dans le monde, donc il me semble que l’État fait cela pour avoir des devises qui ont une valeur sur le marché mondial et ainsi pouvoir utiliser des dollars. »

Les banques cubaines renforcent donc leurs liquidités. Et L’État souhaite récupérer ainsi le marché des importations. Rien qu’au Panama, les Cubains dépensent 20 millions de dollars par mois. Une mesure qui pourrait bien mener à la dollarisation de l’économie cubaine.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.