Le Nobel de physique remis au Canado-Américain James Peebles et aux Suisses Michel Mayor et Didier Queloz

Les trois chercheurs ont contribué à “une nouvelle compréhension de la structure et de l’histoire de l’univers”, a indiqué mardi l’Académie royale des sciences de Suède.

Le prix Nobel de physique a distingué mardi trois éminents cosmologues, le Canado-Américain James Peebles et les Suisses Michel Mayor et Didier Queloz. Le prix va “pour moitié à James Peebles pour des découvertes théoriques en cosmologie physique et pour l’autre moitié conjointement à Michel Mayor et Didier Queloz pour la découverte d’une exoplanète en orbite autour d’une étoile de type solaire”, a annoncé Göran Hansson, secrétaire général de l’Académie royale des sciences de Suède.

Les trois chercheurs, astrophysiciens et astronomes, ont contribué à “une nouvelle compréhension de la structure et de l’histoire de l’univers”. “Leurs travaux ont changé à jamais nos conceptions du monde”, a ajouté l’académie. James Peebles s’est intéressé au cosmos, avec ses milliards de galaxies et ses groupes de galaxies. Son cadre théorique, développé durant deux décennies, plonge à la genèse de l’univers, du Big Bang à nos jours.

Le prix sera remis le 10 décembre

Michel Mayor et Didier Queloz ont exploré notre galaxie, la Voie lactée, à la recherche de mondes inconnus. En 1995, ils ont fait la première découverte d’une planète en dehors de notre système solaire : une exoplanète orbitant autour d’une étoile de type solaire, 51 Pegasi b. Dans un communiqué publié par l’Université de Genève, ils ont rappelé leur “excitation” lorsqu’ils ont fait cette découverte. “Qu’elle soit récompensée par un Prix Nobel, c’est tout simplement extraordinaire”, ont-ils ajouté. 

Ils recevront leur prix des mains du roi de Suède, Carl XVI Gustaf, lors d’une fastueuse cérémonie à Stockholm le 10 décembre. Le Nobel de physique avait récompensé l’an dernier un trio de chercheurs dont les études sur les lasers ont produit des instruments de haute précision utilisés dans l’industrie et la médecine. Explorateurs de l’infiniment petit et des confins célestes, l’Américain Arthur Ashkin, doyen des lauréats Nobel à 96 ans, le Français Gérard Mourou et la Canadienne Donna Strickland ont mis au point des faisceaux capables de capter des cellules, de réparer un oeil ou, à terme, de désintégrer des déchets spatiaux.

Vol à l’arrachée d’une montre estimée à environ 800.000 euros à Paris

La victime, un Japonais âgé de 30 ans, s’est fait dérober sa montre devant un hôtel cinq étoiles près de l’arc de Triomphe. 

Une montre de luxe estimée à près de 800.000 euros a été dérobée lundi soir sur le poignet de son propriétaire dans un quartier huppé de Paris. La victime, un Japonais âgé de 30 ans, se présentant comme un homme d’affaires, était sorti fumer devant l’hôtel cinq étoiles où il résidait, lorsqu’il s’est fait accoster par un homme qui lui a demandé une cigarette, a rapporté l’une des sources, confirmant une information duParisien. L’inconnu a alors saisi un des deux bras de l’homme d’affaires japonais et lui a dérobé la montre qu’il avait au poignet gauche avant de prendre la fuite. 

La montre de la marque Richard Mille est un modèle Tourbillon Diamond Twister estimé sur un guide d’achat de montres en lignes à 768.000 euros. Les faits se sont déroulés devant l’hôtel Napoléon, à quelques encablures de l’arc de Triomphe (VIIIe arrondissement). Dans sa fuite, le voleur a fait tomber un téléphone portable. L’enquête a été confiée à la brigade de répression du banditisme (BRB) de la PJ parisienne. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.