Foot : Hugo Lloris gravement blessé au coude gauche

Hugo Lloris s’est blessé samedi lors d’un match qui opposait Brighton à son équipe de Tottenham. Victime d’une mauvaise chute, dès la 3ème minute, il s’est luxé le coude.

Le gardien de Tottenham et de l’équipe de France Hugo Lloris souffre d’une luxation du coude gauche, a confirmé samedi le club anglais, après son impressionnante blessure pendant le match contre Brighton en championnat, sans préciser la durée de son indisponibilité. “Nous pouvons confirmer que Hugo Lloris a subi une luxation du coude (gauche) durant le match contre Brighton”, écrivent les Spurs sur leur site internet.

“Notre capitaine a été évacué sur une civière et va retourner à Londres ce soir pour subir des examens dans un hôpital local. Les examens vont se poursuivre dans la semaine à venir pour établir l’étendue exacte de la blessure et la durée que nécessitera la convalescence”, ajoute le club. Samedi, après à peine trois minutes de jeu, sur l’action qui a amené l’ouverture du score adverse, Lloris, après une hésitation, était retombé en arrière, tendant les bras pour amortir sa chute.

Tordu de douleur en hurlant

Son coude gauche s’était plié vers l’avant et le portier de l’équipe de France s’était immédiatement tordu de douleur en hurlant, alors que ses coéquipiers les plus proches faisaient des gestes vers le banc de touche, ayant réalisé la gravité de sa blessure. Lloris a reçu des soins dans le but pendant près de cinq minutes. Les secouristes lui ont même mis un masque pour inhaler un analgésique gazeux, et il a été évacué avec beaucoup de soin sur un brancard.

Peu de temps après, la Fédération française de football a officialisé son forfait – qui ne faisait guère de doute au vue des images de sa chute – pour les matches décisifs des éliminatoires pour l’Euro 2020 à venir contre l’Islande et la Turquie. Lloris a connu une semaine cauchemardesque qui avait commencé par une énorme boulette offrant un but à Southampton en championnat la semaine dernière, avant de prendre 7 buts du Bayern lors de la pire déroute anglaise à domicile en Coupe d’Europe, lors d’un match de Ligue des champions mardi.


Fernando Alonso au Rallye du Maroc pour préparer le Dakar

 Répétition générale: l’ancien pilote de Formule 1 Fernando Alonso, en quête de succès dans les courses mythiques du sport automobile, poursuit sa préparation pour le Dakar en participant au Rallye du Maroc de samedi à mercredi.

L’Espagnol, copiloté par son compatriote Marc Coma, quintuple vainqueur du Dakar en moto, ancien directeur sportif du plus célèbre des rallyes-raids et qui fait ses débuts dans le siège passager, s’aligne au volant d’une Toyota.

“Dans l’équipe, l’atmosphère est à la collaboration entre les pilotes, les copilotes, la direction, les ingénieurs et les mécaniciens”, assure dans un communiqué Alonso, coaché par ses prestigieux équipiers Nasser al-Attiyah et Giniel de Villiers. “Savoir que je suis entre de bonnes mains me donne beaucoup de confiance.”

“Marc et moi envisageons le Rallye du Maroc comme des essais supplémentaires: terminer l’épreuve nous permettrait de gagner en kilométrage et en expérience, poursuit-il. Cela dit, cela reste une course, donc j’ai un peu l’esprit de compétition. Je vais certainement comparer ma performance à celle de mes expérimentés équipiers et du reste du peloton pour comprendre à quel point il faut pousser dans des courses comme celle-ci alors que nous visons le Dakar.”

Après plusieurs séances d’essais, celui que l’on surnomme le “taureau des Asturies” a participé mi-septembre à son premier rallye tout-terrain, le Lichtenburg 400, en Afrique du Sud.

Une expérience qui lui a permis de découvrir les risques et les aléas du rallye-raid, avec des tonneaux et un pare-brise brisé à la suite d’un choc avec un oiseau !

C’est déjà avec le constructeur japonais que l’Espagnol a remporté les 24 Heures du Mans en 2018 et 2019, ainsi que que le titre de champion du monde d’endurance en 2018/2019. Double champion du monde de F1 en 2005 et 2006, il a par contre échoué à remporter les 500 Miles d’Indianapolis en deux tentatives en 2017 et 2019.

Cinq étapes sont au programme du Rallye du Maroc, qui trace une boucle au sud de Fès avec Erfoud pour épicentre, avec en tout 2596 kilomètres à avaler, dont 1868 de spéciales.

Alonso pourra s’y confronter aux pointures de la discipline que sont le Français Stéphane Péterhansel (Mini), treize fois vainqueur du Dakar en moto et auto, le Qatari al-Attiyah (Toyota), triple vainqueur, ou encore l’Espagnol Carlos Sainz (Mini), double vainqueur.

Après le nord de l’Afrique et l’Amérique du Sud, le Dakar-2020 sera couru pour la première fois en Arabie Saoudite au mois de janvier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.