“Neymar, casse-toi !” : les supporters du PSG remontés contre la star brésilienne

Le Brésilien, absent dimanche soir lors de la victoire du PSG contre Nîmes en clôture de la première journée (3-0), a été la cible des supporters ultras parisiens. Le divorce est consommé.

Sa loge privée au parc des Princes est restée vide dimanche soir. Et c’est peut-être mieux ainsi. Car Neymar, après la lune de miel entamée il y a deux ans dans la capitale, est désormais en plein divorce. Avec le club, qui lui cherche une porte de sortie, mais surtout avec les supporters. Et ils l’ont fait vivement savoir à l’occasion de la 1ère journée de Ligue 1, face à Nîmes (3-0). Dans les travées du virage Auteuil, des banderoles “Neymar, casse-toi !” ou “dégage” sont furtivement apparues, et des chants haineux en espagnol, “Neymar, hijo de…”, ont aussi été scandés.

Cette hostilité envers le joueur brésilien, absent du groupe parisien pour cette première de la saison à domicile, est allé encore plus loin avec une banderole faisant référence à la remontada (la qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions du FC Barcelone aux dépens du PSG, au printemps 2017 (0-4, 6-1), dont Neymar avait été le grand artisan, ndlr) et aux déboires extra-sportif du Brésilien dans un hôtel, qui lui ont valu une plainte pour agression sexuelle, finalement classée sans suite.

Ces supporters excédés ne veulent plus entendre parler du joueur le plus cher de l’histoire, arrivé il y a deux saisons pour 222 millions d’euros, et qui aurait émis le souhait de rejoindre son ancien club, le FC Barcelone, où il a évolué pendant quatre saisons, de 2013 à 2017. “Il a un comportement de gamin, qu’il aille au Barça, au Real ou ailleurs, on n’a pas besoin de lui”, a pesté un supporter parisien au micro d’Europe 1. “Il crache trop sur le club, il est trop absent, il n’a rien apporté malgré le prix qu’il a coûté”, ajoute un autre fan du club de la capitale.

Les Parias Cohortis, membre du Collectif Ultras Paris (CUP), se sont aussi distingués avec un tract virulent contre le numéro 10 parisien. “Tu resteras […] le joueur le plus mal élevé de l’histoire du Paris Saint-Germain”, peut-on ainsi lire.

Tuchel et le vestiaire au secours de Neymar

Du côté du vestiaire parisien, on tente de faire bonne figure, et les joueurs interrogés sur les banderoles et les chants ont fait la sourde oreille. L’entraîneur allemand du PSG, Thomas Tuchel, est d’ailleurs venu au secours de sa star brésilienne en conférence de presse.

“Si je peux comprendre ? Oui et non. C’est comme ça maintenant, les émotions sont graves, elles sont toujours là. Mais de l’autre côté, c’est toujours mon joueur. Je vais toujours protéger mes joueurs. Il est dans le vestiaire, il est là”, a rappelé l’entraîneur allemand. “Je peux comprendre que tout le monde n’aime pas ce qu’il a dit ou fait, OK, compris. Mais on doit trouver un niveau pour exprimer nos émotions.”

Le divorce avec les supporters, une aubaine pour Neymar ?

Ce climat délétère pourrait toutefois servir les intérêts de Neymar, qui veut quitter le club. Car la réconciliation semble désormais impossible entre les supporters et lui. Et la seule solution serait donc un transfert. Le club y travaille et espère un dénouement rapide, c’est en tout cas le souhait du directeur sportif Leonardo qui a confié que Neymar ne jouerait plus avec le PSG tant que la situation ne serait réglée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.