Coupe du monde féminine : Megan Rapinoe sacrée meilleure joueuse et buteuse du tournoi

La capitaine et star américaine, encore décisive en finale contre les Pays-Bas (2-0), a été logiquement élu meilleure joueuse de la Coupe du monde. 

Megan Rapinoe est bel et bien LA star du foot féminin. L’attaquante et capitaine américaine a été sacrée meilleure joueuse et meilleure buteuse de la Coupe du monde, dimanche à Lyon après la victoire en finale contre les Pays-Bas (2-0)

Star sur et en dehors des terrains

Rapinoe, 34 ans, a inscrit six buts, comme sa compatriote Alex Morgan et l’Anglaise Ellen White. Mais elle obtient le Soulier d’Or (titre de meilleure attaquante) car elle a marqué autant que les deux autres en passant moins de temps sur le terrain. Pendant la finale, elle a ouvert le score sur penalty à l’heure de jeu. Et elle avait brillé en huitièmes de finale contre l’Espagne et en quarts contre la France avec deux doublés, avant de rater la demi-finale face à l’Angleterre, en raison d’une blessure.

En dehors des terrains, la joueuse, connue pour son engagement contre les discriminations, a annoncé qu’elle n’irait pas à la “p… de Maison blanche” en cas d’invitation de Donald Trump car le président “ne se bat pas pour les mêmes choses que nous”.

Judo : pour son retour à la compétition, Teddy Riner remporte le Grand Prix de Montréal

Il s’agit de la 148ème victoire consécutive du Français, pourtant resté 20 mois sans disputer de compétition.

Le géant du judo mondial Teddy Riner a remporté dimanche le Grand Prix de Montréal où il effectuait son grand retour après 20 mois sans compétition. Le Français, double champion olympique en titre des lourds, s’est imposé en finale sur le Japonais Hisayoshi Harasawa et met désormais le cap sur les JO-2020 de Tokyo pour y briguer un troisième sacre.

“Je suis de retour!”, a lancé le Français après sa victoire contre Harasawa, qu’il avait également battu en finale aux Jeux de Rio en 2016. Pour son grand retour sur les tatamis, qu’il abordait sans “aucune crainte”, le Français de 30 ans n’a pas tremblé et a remporté deux de ses quatre combats de la journée sur ippon, portant à 148 sa série vertigineuse de victoires consécutives depuis septembre 2010.

Un autre tournoi au cours de l’été

Bien que le tournoi de Montréal soit classé dans la deuxième catégorie du circuit mondial, il offrait un réel aperçu sur la forme du Français, qui avait repris la compétition en janvier dernier. Son entraîneur Frank Chambily a confié qu’il participerait à un autre tournoi au cours de l’été, sans toutefois confirmer sa venue aux Mondiaux de Tokyo fin août. L’objectif de ce retour, a insisté Riner, est de décrocher une troisième médaille olympique, dans un an.


Copa America : carton rouge pour Messi, l’Argentine termine 3ème

Le capitaine argentin a été expulsé en même temps que le défenseur chilien Gary Medel, avant la fin de la première mi-temps d’un match finalement remporté par son équipe (2-1). 

L’attaquant argentin Lionel Messi a été expulsé du match pour la troisième place dela Copa America contre le Chili, samedi à Sao Paulo, pour une altercation avec le défenseur Gary Medel, auquel l’arbitre a aussi infligé un carton rouge. Les capitaines des deux équipes ont dû quitter le match à la 37ème minute de jeu, alors que l’Argentine menait 2-0.

Des spectateurs quittent le match

Messi et Medel, qui avaient déjà eu des échanges musclés plus tôt dans la rencontre, étaient à la lutte pour un ballon qui sortait en six mètres côté chilien. Poussé par le numéro 10 argentin, le défenseur s’est retourné vivement et les deux joueurs se sont retrouvés tête contre tête. L’arbitre paraguayen Mario Díaz de Vivar a donné un carton rouge aux deux joueurs, une décision qui a désolé les spectateurs venus admirer le quintuple ballon d’or, certains ayant même quitté le match avant la mi-temps.

Il s’agit seulement de la deuxième expulsion de la star du FC Barcelone dans toute sa carrière. La première était déjà sous le maillot de l’Argentine, lors de ses grands débuts avec l’équipe nationale, contre la Hongrie, en 2005, pour un coup de coude sur un adversaire.

Victoire finale de l’Argentine

L’Argentine a finalement terminé la Copa América en troisième position en venant à bout du Chili (2-1). Sergio Agüero (12e) et Dybala (22e) ont marqué les buts argentins, tandis qu’Arturo Vidal a réduit le score sur pénalty (59e). La victoire argentine est une petite revanche sur l’adversaire qui l’a battu aux tirs aux buts lors des dernières finales du tournoi, en 2015 et 2016.

La grande finale, qui opposera le Brésil, pays-hôte, au Pérou, aura lieu dimanche, au stade Maracana de Rio de Janeiro.

Coupe d’Afrique des nations : l’Égypte, pays hôte et septuple vainqueur, éliminée dès les huitièmes

C’est un nouveau favori qui chute à la CAN après l’élimination du Maroc par le Bénin, vendredi, et celle du Cameroun par le Nigeria, plus tôt samedi. 

Nouveau coup de théâtre dans la Coupe d’Afrique des nations de football : l’Égypte de Mohamed Salah, pays organisateur et septuple vainqueur de la compétition, a été évincée dès les huitièmes de finale par l’Afrique du Sud, 1-0, samedi au Caire.

Démission du président de la fédération

Après le Maroc éliminé par le Bénin vendredi et le Cameroun, tenant du titre, battu en début de soirée par le Nigeria, c’est un nouveau favori qui chute à la CAN. Les Sud-Africains se sont imposés grâce à un but de Thembinkosi Lorch à la 85e minute.

Les Pharaons quittent la compétition, la tête basse, dans un scénario rare : ils n’avaient perdu qu’une seule fois un match à élimination directe devant leur public dans la compétition, en demi-finales face au Zaïre en 1974. Au milieu de la nuit, l’influent Hani Abou Rida, membre du conseil de la FIFA, a acté cette déroute historique en quittant son poste de patron de la Fédération (EFA) et en limogeant l’ensemble du staff technique, dont le sélectionneur mexicain Javier Aguirre.

L’Algérie, le Sénégal et le Nigeria favoris

Vainqueur de trois des quatre éditions organisées à l’ombre des pyramides, l’Égypte laissera 2019 aux autres, l’Algérie, le Sénégal ou peut-être le Nigeria, trois favoris qui ont dû se réjouir des sorties précoces des hôtes, du Maroc et du Cameroun tenant du titre. Ou qui doivent trembler tant cette phase finale est folle.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.