Copa América : le Pérou en finale contre le Brésil

Ce sera Brésil-Pérou ! Personne ne les attendait à ce niveau, mais les Péruviens ont créé une nouvelle sensation lors de la Copa América en se hissant en finale contre le pays-hôte grâce à une victoire 3-0 sur le Chili, mercredi, à Porto Alegre.

Le Pérou a créé une énorme sensation en se qualifiant pour la finale de la Copa América contre le Brésil en éliminant le Chili (3-0), double tenant du titre, mercredi, à Porto Alegre.

Les Péruviens, qui tenteront de donner à leur pays son troisième titre continental, après ceux de 1939 et 1975, ont gagné le ” Classique du Pacifique ” grâce à des buts de d’Edison Flores (21e), Yoshimar Yotun (38e) et Paolo Guerrero (90+1). Des résultats improbables pour une équipe qui s’était fait étriller 5-0 en phase de groupes par le Brésil, qu’elle retrouvera en finale dimanche, au mythique stade Maracana de Rio de Janeiro.

Le Chili, qui visait un triplé historique, devra se contenter samedi du match pour la troisième place contre l’Argentine, qu’il avait battu aux tirs aux buts lors deux dernières finales, en 2015 et 2016. Il risque du même coup de se faire dépasser au palmarès par le Pérou, son rival historique, qui tentera de remporter son troisième titre continental, après ceux de 1939 et 1975.

Coupe du monde féminine : ce sera une finale États-Unis – Pays-Bas !

Au lendemain de la qualification des États-Unis aux dépens de l’Angleterre, les Pays-Bas ont décroché à leur tour leur billet pour la finale, face à la Suède, à l’issue d’une demi-finale décevante (1-0 a.p.).

Les championnes du monde en titre face aux championnes d’Europe en titre : États-Unis – Pays-Bas. La 8ème édition de la Coupe du monde féminine pouvait difficilement rêver d’une plus belle affiche pour sa finale, qui aura lieu dimanche, à 17 heures, au Groupama stadium, à Décines. Après la qualification des Américaines mardi soir, les Oranje ont à leur tour décroché leur billet, aux dépens de la Suède, après une deuxième demi-finale qui aura été bien plus fermée et bien moins enthousiasmante que la première (1-0 a.p.). Le seul but de la partie a été inscrit à la 99e minute de jeu par la milieu de terrain Jackie Groenen, d’une belle frappe des 20 mètres.

Pour leur deuxième participation seulement à un Mondial, les Pays-Bas rejoignent donc la finale, deux ans après leur titre de champion d’Europe. Mais, pour espérer faire douter l’armada américaine, il faudra faire sans doute bien mieux que ce mercredi soir, où elles ont longtemps buté sur le très solide bloc suédois. Les Scandinaves, elles, qui ont peut-être perdu Kosovare Asllani, sortie sur civière en fin de match, tenteront de terminer troisièmes contre l’Angleterre, samedi, à Nice.

GOLD CUP: PULISIC ENVOIE LES ETATS-UNIS EN FINALE CONTRE LE MEXIQUE

Grâce notamment à un doublé de leur star Christian Pulisic, les États-Unis ont battu la Jamaïque 3-1 en demi-finale de Gold Cup, mercredi soir à Nashville. Le Team USA défiera le Mexique dimanche, en finale.

 C’est la finale de Gold Cup rêvée: les États-Unis, vainqueurs de la Jamaïque en demies mercredi à Nashville (3-1), défendront leur titre face au Mexiquedimanche. Le pays hôte a acquis sa victoire notamment sur un doublé du milieu de terrain de Chelsea Christian Pulisic, au cours d’un match interrompu une heure et demie par un orage et de très forts risques de foudre.

Un match interrompu à cause de l’orage

Weston McKennie, qui évolue en Bundesliga à Schalke 04, a ouvert la marque pour les États-Unis dès la 9e minute, après que Paul Arriola et Reggie Cannon eurent déjà tenté leur chance. Pulisic a bien failli doubler la marque dès la 12e minute mais son beau coup franc a été dévié par le gardien jamaïcain Andre Blake.

Après l’interruption due à l’orage, Team USA a semblé avoir du mal à se remettre dans le rythme. Mais en seconde période, les tenants du titre ont repris leur domination et Pulisic a inscrit son premier but (2-0, 52e).

Pulisic frappe deux fois

Les Reggae Boyz ont maintenu l’espoir en réduisant le score sur un but du remplaçant Shamar Nicholson (2-1, 69e), mais sur une nouvelle attaque américaine et un tir d’Arriola repoussé par le gardien, Pulisic était à l’affût pour clore le score (3-1, 87e). La finale rêvée entre les États-Unis, tenants du titre et portés par leur public, et le Mexique en quête d’un 8e titre dans cette formule de championnat des nations de la zone Amérique du nord, Amérique centrale et Caraïbes (Concacaf), est programmée dimanche au Soldier Field de Chicago.

Depuis la création de la Gold Cup en 1991, les États-Unis et le Mexique se sont partagés tous les titres, à l’exception de 2000 où le Canada a créé la surprise. Team USA vise un 7e titre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.