Apple a lancé un rappel de MacBook Pro 15 pouces à écran Retina vendus entre septembre 2015 et février 2017 qui auraient un problème de surchauffe de batterie. Plusieurs pays sont concernés.

Apple a annoncé avoir rappelé certains de ses anciens MacBook Pro, leur batterie pouvant surchauffer et donc « présenter un risque d’incendie ».

Aucune blessure recensée mais un appel à la prudence

Ce rappel concerne les MacBook Pro 15 pouces à écran Retina vendus entre septembre 2015 et février 2017, selon l’entreprise, qui va remplacer leurs batteries gratuitement. Plusieurs pays sont concernés. En Chine, pas moins de 63.000 ordinateurs portables pourraient être affectés, a indiqué l’Administration nationale pour la régulation du marché. 

Le régulateur chinois a signalé six cas de surchauffe de batterie sur des ordinateurs portables concernés par le rappel en Chine. Apple a affirmé ne pas avoir été notifié de blessures dues à ce problème ou de dégâts significatifs sur des ordinateurs, mais a appelé les propriétaires à cesser de les utiliser immédiatement.

Le deuxième incident de l’année

Le géant de la tech a mis en place un site dédié pour que les clients puissent vérifier, numéro de série à l’appui, si leur appareil est concerné. C’est le deuxième incident de ce type pour des ordinateurs Apple cette année. Le groupe a récemment confirmé que certains de ses plus récents ordinateurs portables avaient des problèmes de clavier et proposé de les remplacer gratuitement.

Économie

Dans la chronique des matières premières, on parlera aujourd’hui du cuivre… Les prix du cuivre remontent cette semaine profitant des annonces de la FED aux États-Unis et de la BCE en Europe. Les deux banques centrales ont laissé entendre qu’elles pourraient baisser les taux d’intérêt prochainement.

Les perspectives d’une baisse des taux d’intérêt par la FED et la BCE, deux grandes institutions financières mondiales font grimper les cours des métaux, surtout ceux du cuivre. Le métal rouge est considéré comme un baromètre de l’activité économique mondiale.

La particularité du cuivre c’est qu’il est très utilisé dans l’industrie et le bâtiment. Dès que l’activité de ces deux secteurs augmente, de facto son prix monte sur les marchés, car la demande de cuivre augmente. Une baisse des taux stimule donc l’investissement dans l’industrie et l’immobilier. Emprunter de l’argent coûte moins cher aux entreprises.

Par ailleurs, les investisseurs ont déjà commencé à anticiper une baisse des taux d’intérêt aux États-Unis, avec pour conséquence directe un affaiblissement du dollar. Une opportunité pour les investisseurs détenteurs de devises étrangères d’acheter à moindre coût le métal convoité. Le cuivre s’échange en effet en dollar sur le London métal exchange, le plus grand marché des métaux au Monde.

Et puis l’annonce de la prochaine rencontre à Osaka au Japon en marge du sommet du G20 entre Donald Trump et Xi Jinping renforce l’attrait des investisseurs pour le cuivre. Cette entrevue entre les présidents américain et chinois sera scrutée de près par le milieu des affaires. La perspective d’une amélioration des relations commerciales entre ces deux géants stimulera l’économie chinoise. Un appel d’air qui va provoquer un rebond du cours du cuivre, l’Empire du Milieu est le premier importateur et consommateur de ce métal.