Coupe du monde féminine : les cinq matchs à ne pas manquer au premier tour

Vingt-quatre équipes, six groupes, trente-six matchs de phase de groupes… Pour regarder les meilleures affiches et voir autre chose que l’équipe de France, voici notre sélection des cinq matchs du premier tour à ne manquer sous aucun prétexte. 

Vous avez décidé de suivre assidûment la Coupe du monde féminine mais vous ne savez pas quelles affiches regarder ? Les trois rencontres de l’équipe de France sont bien sûr incontournables, du match d’ouverture face à la Corée du Sud au choc contre la Norvège. Mais de belles rencontres opposant les plus grandes nations sont par ailleurs au programme. Voici la sélection des cinq matchs à ne pas manquer. 

Japon – Angleterre

C’est LA grosse affriche de la phase de groupes, qui mettra aux prises deux des plus grandes sélections mondiales. Le Japon de Saki Kumagai et l’Angleterre de Fran Kirby et Lucy Bronze s’offriront un remake de la demi-finale de l’édition 2015 (le Japon l’avait emporté 2-1). Le duel sera vraisemblablement déterminant pour la suite de la compétition de ces deux équipes et déterminera le classement final des deux favoris du groupe D.

Le 19 juin 

Pays-Bas – Canada

L’affiche phare du groupe D promet, elle aussi, un beau spectacle. Les deux nations ont les moyens d’aller loin et auront besoin d’une victoire pour prendre la tête du groupe. Sur le terrain, de grandes stars seront à suivre : Shanice van de Sanden, Lieke Martens et Sherida Spitse du côté des championnes d’Europe 2017, Christine Sinclair côté canadien. Là encore, il s’agit d’un remake de la Coupe du monde 2015 : en phase de groupes, les deux équipes s’étaient séparé sur un match nul (1-1).

Le 20 juin 

Suède – Etats-Unis

Les États-Unis, la meilleure équipe du monde et tenante du titre, affrontent leur plus sérieux adversaire du groupe, la Suède. L’occasion de voir jouer les meilleures joueuses et plus grandes stars mondiales (Alex Morgan, Carli Lloyd, Magan Rapinoe, Lindsey Horan). Le tout dans un stade Océane du Havre à guichets fermés, ce qui promet une belle ambiance. Tour de chauffe pour les Américaines ou exploit des Suédoises ? Quelle que soit l’issue, c’est une rencontre à ne pas manquer.

Le 20 juin 

Australie – Brésil

A travers l’opposition entre deux des plus grandes attaquantes du monde, Marta (Brésil) et Sam Kerr (Australie), respectivement 4ème et 5ème du dernier Ballon d’or, ce choc du groupe C promet du beau spectacle. Lors de l’édition 2015, l’Australie avait disposé du Brésil 1-0 en huitièmes de finale. Cette année, l’Australie part favorite, mais l’écart reste mince avec le Brésil et ses esthètes. 

Le 13 juin 

Allemagne – Espagne 

Il y a quatre ans, l’Espagne terminait 4ème et dernière de son groupe, avec un petit point pris en trois matchs. Deux ans plus tard, lors de l’Euro, les deux équipes échouaient toutes deux en quarts. Aujourd’hui, l’Allemagne part favorite de ce groupe, mais l’Espagne, dont les clubs se sont considérablement développés ces dernières années, a les moyens de challenger Dzsenifer Marozsán et ses coéquipières.

Le 12 juin

Si ces cinq affiches sont à ne pas manquer, d’autres pourraient valoir le coup d’œil : l’opposition entre les Pays-Bas et le Cameroun – où les “Oranje” seront portées par un public venu en nombre dans un stade du Hainaut plein à craquer (samedi 15 juin ) -, le derby britannique Angleterre – Ecosse où la bière risque de couler à flot à Nice ( 9 juin ) et la rencontre Allemagne – Chine qui pourrait voir, pourquoi pas, les Chinoises surprendre leurs adversaires pour leur entrée en lice dans le tournoi (8 juin).

Sport

Les avocats de l’accusatrice de Neymar rompent avec leur cliente

Dans une lettre de rupture du contrat citée par Globo, les avocats du cabinet Fernandes e Abreu indiquent avoir rompu le contrat qui les liait à leur cliente en raisons de contradictions dans ses déclarations.

Les avocats de la jeune femme qui accuse de viol le footballeur brésilien Neymar ont rompu avec leur cliente en raison de contradictions dans ses déclarations, a rapporté lundi la chaîne de télévision Globo.

Dans une lettre de rupture du contrat citée par Globo, les avocats du cabinet Fernandes e Abreu indiquent que leur cliente a commencé par leur affirmer avoir eu une relation consentie avec Neymar, mais que ce dernier était par la suite devenu violent et l’avait agressée. Puis, dans sa plainte déposée devant la police brésilienne avec l’assistance d’un autre avocat, la jeune femme “a décrit les faits survenus comme un ‘viol’, ce qui est une allégation totalement différente”, poursuit le cabinet.

Cette affaire impliquant la star du football brésilien a éclaté samedi, avec la révélation d’une plainte déposée à Sao Paulo par une Brésilienne accusant Neymar de l’avoir violée lors d’une rencontre mi-mai à Paris, après deux mois d’échanges sur les réseaux sociaux.

Neymar assure être “tombé dans un piège”

 Dans une vidéo publiée samedi sur Instagram, Neymar a nié ces accusations, assurant être “tombé dans un piège”. Pour tenter de se disculper, il a diffusé dans cette longue vidéo les messages intimes échangés avec la jeune femme, y compris des photos dénudées qu’il a reçues. Lundi, ce contenu avait été supprimé d’Instagram. La police de Rio a annoncé dimanche qu’une enquête serait ouverte au sujet de la diffusion de ces messages intimes, des faits sanctionnés par la loi brésilienne.

Plusieurs médias ont fait état d’une convocation de Neymar vendredi pour une déposition au commissariat de Répression des crimes informatiques de Rio de Janeiro. La Fédération brésilienne de football (CBF) a demandé le report de cette déposition. A cette date, l’attaquant du PSG est censé se trouver à Porto Alegre, où la Seleçao jouera dimanche son dernier match amical de préparation pour la Copa America, contre le Honduras. 

D’après le site Globoesporte.com, la déposition pourrait être reportée au lendemain de cette rencontre, lundi prochain. L’attaquant se rendrait à Rio de Janeiro avant de rejoindre le reste de l’équipe à Sao Paulo, où le Brésil fera ses grands débuts dans la compétition continentale le 14 juin, contre la Bolivie.

Un rapport médical qui pourrait confirmer la version de la plaignante

Par ailleurs, le site d’informations brésilien Uol a dit lundi avoir eu accès à un rapport médical selon lequel la Brésilienne qui a porté plainte contre Neymar souffrirait d’hématomes sur les jambes et les fesses, de problèmes gastriques et de symptômes post-traumatiques. Le rapport médical a été établi par un médecin brésilien à Sao Paulo, six jours après l’agression sexuelle présumée de la plaignante.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *