Samedi soir, après la défaite du PSG en Coupe de France face à Rennes, Neymar a frappé au visage un spectateur qui le provoquait alors qu’il allait récupérer en tribune sa médaille. Un geste pas du tout au goût de son entraîneur, Thomas Tuchel.

« Ce n’est pas possible de faire ça. » L’entraîneur du PSG Thomas Tuchel a condamné lundi le geste d’humeur de sa superstar Neymar, qui a donné un coup à un spectateur samedi après la défaite contre Rennes en finale de la Coupe de France (2-2 a.p., 6-5 aux t.a.b).

« Si on perd, on doit montrer du respect »

« Je n’aime pas du tout. Ce n’est pas possible de faire ça, ce n’est simplement pas possible », a réagi le technicien allemand. « Ce n’est pas facile de monter les marches après une défaite. C’est super difficile, pour moi, pour tout le monde. On doit accepter. Si on perd, on doit montrer du respect. C’est toujours nécessaire. Ce n’est pas possible d’être dans un ‘challenge’ avec un spectateur », a-t-il poursuivi.

Neymar s’est défendu sur Instagram

Neymar a frappé au visage un spectateur qui le provoquait alors qu’il allait récupérer en tribune sa médaille. Les vidéos de son coup, sous tous les angles, ont enflammé les réseaux sociaux durant les heures suivant le match. « Est-ce que j’ai mal agi ? Oui. Mais personne ne peut rester indifférent », s’est défendu le Brésilien sur Instagram. Le numéro 10 a perdu ses nerfs devant les insultes du spectateur, audibles dans la vidéo que ce dernier a prise, et adressées à plusieurs Parisiens. On l’entend dire à l’international auriverde : « Oh va apprendre à jouer au foot, toi ! »

Samedi soir, le PSG a rapidement réagi, évoquant un « ami d’un joueur de Rennes qui a insulté tous les joueurs » pour « faire le buzz ». Pour son geste d’humeur, Neymar risque plusieurs matches de suspension.

Foot : l’incroyable épopée de Chambly, de la cinquième division de district à la Ligue 2

Le FC Chambly évoluera en Ligue 2 la saison prochaine. Il y a 30 ans, le club débutait en cinquième division du district de l’Oise, 13ème échelon national.

L’exploit de Chambly est presque passé inaperçu et pourtant, il est bien réel. Le club de football de l’Oise vient tout juste de valider sa montée en Ligue 2 la saison prochaine et d’ainsi accéder au statut professionnel. Ce petit club amateur a vécu 12 montées lors de ces 30 dernières saisons. C’est un parcours absolument unique alors qu’il y a 30 ans, cette équipe était une bande de potes qui tapait dans la balle.

Malgré cette ascension, le président du club Fulvio Luzi ne compte pas changer les habitudes du FC Chambly. « Nos joueurs mangent dans des assiettes en plastiquent avant le match, débarrassent leur table. Tout le monde met la main à la pâte parce qu’on essaie de garder des valeurs du foot d’en bas, ici. On vient du monde amateur, j’ai été entraîneur sans diplôme. Ce qu’on a fait, tout le monde peut le faire. On est réputé pour avoir des équipes qui ne jouent pas très bien au football mais par contre, qui ne lâchent rien sur un terrain. Ce sont des morts de faim », explique-t-il.

Sport

Angleterre : enquête sur une photo présumée du corps d’Emiliano Sala sur les réseaux sociaux

Le joueur du FC Nantes, transféré à Cardiff, est décédé dans le crash de son avion, qui s’est abîmé dans la Manche le 21 janvier. Son corps avait été retrouvé plus de deux semaines après la disparition de l’appareil. 

La police anglaise a ouvert une enquête sur une photo présumée du corps du footballeur argentin Emiliano Sala, repêché en février après sa mort tragique dans un accident d’avion, a révélé dimanche le Sunday Mirror.

« Nous avons pris connaissance d’une photo, présentée comme celle du corps d’Emiliano Sala, qui a été partagée sur les réseaux sociaux », a déclaré un porte-parole de la police du Dorset cité par le média britannique. « Nous enquêtons sur cet incident ».

Un acte « honteux »

« Nous sommes dégoûtés que quelqu’un ait pu faire ça », a aussi confié ce porte-parole au journal. « C’est clairement un moment très difficile pour la famille d’Emiliano Sala et ils ne devraient pas avoir à endurer de douleur supplémentaire, douleur que cet acte honteux va forcément causer ».

La famille Sala est en deuil après la disparition du fils, Emiliano, joueur du FC Nantes transféré à Cardiff en janvier. C’est lors de son voyage vers la ville galloise que l’Argentin était décédé dans le crash de son avion, qui s’est abîmé dans la Manche le 21 janvier. Son corps avait été retrouvé plus de deux semaines après la disparition de l’appareil, à 67 mètres de profondeur. L’attaquant avait 28 ans.

Le père, Horacio, a également succombé vendredi dernier à une crise cardiaque chez lui à Progreso, en Argentine. Il était âgé de 58 ans.