Trente ans après sa sortie, que reste-t-il de la Game Boy ?

La Game Boy, première console portable grand public, fête ses trente ans. Objet révolutionnaire en son temps, elle a marqué durablement les joueurs par ses jeux et ses musiques.

Joyeux anniversaire la Game Boy ! L’iconique console portable de Nintendo a fêté ses 30 ans dimanche. La Game Boy (ou le Game Boy, le débat est toujours ouvert) est sortie le 21 avril 1989. Il ne s’agit toutefois pas de la toute première console portable puisqu’elle a été devancée par la Microvision de Milton Bradley, sortie dix ans plus tôt. Mais c’est la console japonaise qui a véritablement révolutionné notre façon de jouer. Avec la Game Boy, on pouvait enfin réaliser son rêve en emportant ses jeux vidéo partout.

Un succès commercial fou

La Game Boy a été déclinée en plusieurs versions au fil des ans : la classique en noir et blanc, la Pocket, 30% plus petite, puis la Color en 1998, l’Advance, en 2001, qui plaçait les boutons à gauche et à droite de l’écran et enfin l’Advance SP qui se repliait sur elle-même. Au total, il s’est vendu environ 200 millions de Game Boy, tous modèles confondus. Il aura fallu attendre 2004 et la sortie de la PSP, la PlayStation Portable, pour que Nintendo finisse par être concurrencé sur le marché des consoles portables.

Si la toute dernière Game Boy (la Micro) est sortie d’usine en 2008, une éternité dans le monde du jeu vidéo, l’héritage de cette lignée de consoles portables reste vivace aujourd’hui, et c’est particulièrement vrai pour la toute première. Encore aujourd’hui, on voit des t-shirts ou des coques de smartphone à l’effigie de la Game Boy, tellement elle reste populaire.

Des jeux et des musiques inoubliables

Ce culte est certes teinté d’une bonne dose de nostalgie enfantine, mais la Game Boy est réellement une console révolutionnaire. À commencer par les jeux qu’elle proposait, dont certains sont entrés au panthéon du jeu vidéo. La Game Boy a été la première console portable à proposer des jeux véritablement prenants et pas juste des petits jeux d’arcade. TetrisMario Land et Wario LandPokémon Rouge et Bleu puisJauneLegend of Zelda : Link’s Awakening… Que des classiques ! C’est vraiment la Game Boy qui a défini les standards des consoles portables en matière de jeux.

Et puis si la Game Boy est toujours vénérée de nos jours, c’est aussi grâce aux musiques desdits jeux. Malgré les contraintes techniques inhérents à une console portable des années 1990, le son 8-bits si particulier de la Game Boy a donné naissance à de véritables tubes. À commencer par la musique de Tetris. Le jeu est sorti cinq ans avant la Game Boy, en 1984, mais c’est elle qui lui a donné son thème reconnaissable entre mille. Idem pour les musiques indémodables de Pokémon ouZelda.

Non, la Game Boy n’est pas morte

Arrivé à ce niveau de lecture, vous mourrez peut-être d’envie de mettre la main sur une Game Boy. Ce n’est pas aussi compliqué qu’on pourrait l’imaginer. Si vous avez gardé votre vieille console, sachez qu’il est tout à fait possible de la remettre en état. La Game Boy était très solide et en changeant un ou deux circuits, elle peut être rallumée.

Si vous n’en avez plus, on en trouve encore en vente sur Internet, soit d’occasion, soit reconditionnée par des professionnels. On peut s’acheter une Game Boy pour 50 à 90 euros. Attention tout de même aux fausses annonces, privilégiez les sites dédiés au rétro-gaming. Deux ou trois jeux entre 10 et 30 euros, trouvés en ligne ou dans des magasins spécialisés, et hop, on replonge en enfance !

Sciences

Un incident sur la capsule de SpaceX pourrait retarder son premier vol habité

La Nasa mise sur la capsule Dragon de SpaceX pour pouvoir transporter dans l’espace des astronautes américains, potentiellement d’ici fin 2019.

Un mystérieux incident s’est produit samedi lors d’un test au sol à Cap Canaveral de la capsule Crew Dragon de SpaceX, censée transporter des astronautes américains dans l’espace d’ici la fin de l’année, ont annoncé SpaceX et la Nasa. “SpaceX a mené une série de tests de moteurs sur notre véhicule d’essai Crew Dragon sur notre site d’essai de Cap Canaveral”, a indiqué un porte-parole de SpaceX. “Les essais initiaux se sont déroulés normalement, mais l’essai final s’est terminé en anomalie sur le site d’essai”.

Un nuage de fumée. S’agit-il d’une explosion? Le porte-parole, tout comme la Nasa, se sont refusés à tout autre commentaire. Mais un photographe du site Florida Today a photographié un nuage de fumée noire au-dessus de Cap Canaveral samedi. Le patron de la Nasa, Jim Bridenstine, a seulement indiqué que la Nasa avait été informée de “l’anomalie”. “C’est pour cette raison que nous faisons des tests. Nous en tirerons les leçons et ferons les ajustements nécessaires afin que le programme de vols commerciaux avance en toute sécurité”, a-t-il ajouté dans un tweet.

Un premier test couronné de succès. Crew Dragon a effectué un test grandeur nature dans l’espace en mars, réalisant un aller-retour non habité de près d’une semaine vers la Station spatiale internationale. Ce succès semblait assurer que le premier vol habité aurait lieu avant la fin de cette année. La capsule est équipée de huit propulseurs (nommés SuperDraco) qui servent de système de secours en cas d’urgence : par exemple, si la fusée qui la lance a un problème, la capsule s’en détache à grande vitesse grâce à ses propulseurs, afin de faire revenir les astronautes sur Terre sains et saufs. Les moteurs sont imprimés en 3D.

La Nasa compte sur la capsule Dragon de SpaceX et celle de Boeing, Starliner, pour assurer le transport de ses astronautes vers l’ISS, confiés depuis 2011 à la Russie.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *