Google veut restaurer la confiance en luttant contre les “mauvaises” publicités

Google a annoncé jeudi avoir retiré 2,3 milliards de publicités contraires à ses règles en 2018. Le géant du web compte restaurer la confiance en luttant contre les “mauvaises publicités” et “mauvais acteurs” notamment dans le domaine politique.

Google a retiré 2,3 milliards de publicités contraires à ses règles en 2018, soit six millions de “mauvaises publicités” par jour, avec une attention particulière pour les publicités politiques, dans un contexte de perte de confiance envers les grands acteurs du numérique, d’après des statistiques publiées par le groupe jeudi.

Une lutte contre les publicités qui sapent la confiance. “La confiance est fondamentale pour construire un écosystème sain, et nous savons que la confiance envers la publicité, dans le monde, est probablement à son niveau le plus bas”, a admis Mark Howe, responsable chez Google de l’industrie de la publicité en ligne en Europe, lors d’une conférence de presse. En 2017, le géant américain avait retiré 3,2 milliards d’annonces contraires à ses principes (contrefaçon, contenus inappropriés ou dangereux, etc), soit 28% de plus qu’en 2018.

Économie

Boeing suspend les livraisons des 737 MAX mais continue leur production

L’avionneur américain a annoncé jeudi la suspension des livraisons des 737 Max, quatre jours après le crash d’un Ethiopian Airlines. 

Boeing a annoncé jeudi la suspension des livraisons de ses avions moyen-courriers 737 MAX, qui ont été interdits provisoirement de vol dans le monde après deux accidents récents d’appareils de ce type, l’un d’Ethiopian Airlines, l’autre de Lion Air.

Le rythme de production ne sera pas réduit. “Nous suspendons la livraison des 737 MAX jusqu’à ce que nous trouvions une solution”, a déclaré à l’AFP un porte-parole, ajoutant que l’avionneur américain poursuivait en revanche leur production. “Mais nous sommes en train d’évaluer nos capacités”, c’est-à-dire de savoir où les avions sortis des chaînes d’assemblage allaient être stockés, a-t-il expliqué.

Le porte-parole a en outre écarté l’éventualité de réduire le rythme de production ou de fermer provisoirement des usines. Boeing produit actuellement 52 MAX par mois et il prévoyait avant cette crise d’augmenter la cadence de production à 57 exemplaires éventuellement en juin.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.