Real Madrid : les immenses chantiers qui attendent Zidane

De retour sur le banc du Real, à peine quelques mois après son départ, Zizou est confronté à un immense défi : redresser une équipe en pleine déconfiture, avant d’entamer un nouveau cycle l’été prochain.

Il est parti au sommet, il revient en sauveur. A peine neuf mois après son départ en pleine gloire, Zinédine Zidane est officiellement de retour sur le banc d’un Real Madrid en pleine crise. Zizou remplace l’Argentin Santiago Solari, sur la sellette depuis l’élimination en huitièmes de finale de la Ligue des champions, la semaine dernière contre l’Ajax Amsterdam (2-1, 1-4). Pourtant personne, ou presque, n’attendait un “come-back” de l’icône, démissionnaire l’an dernier après avoir remporté trois fois de suite la C1 (2016, 2017, 2018). Mais plutôt que de tenter un nouveau défi, par exemple à la Juventus Turin, où son nom a régulièrement été cité, le Français a préféré revenir dans son club de cœur. Le chantier s’annonce immense pour Zidane, tant le Real apparaît en fin de cycle.

Sport

Contrat secret entre le Qatar et la Fifa avant l’attribution du Mondial-2022

Selon le média britannique “Sunday Times”, un contrat secret aurait été passé entre la Fifa et la chaîne qatarienne Al-Jazeera, trois semaines avant l’attribution du Mondial-2022. 

Un nouveau scandale éclabousse la procédure d’attribution de l’organisation de la Coupe du monde 2022 au Qatar après la révélation dimanche par le Sunday Timesd’un contrat secret passé entre la Fifa et la chaîne de télévision Al-Jazeera, propriété de Doha, trois semaines avant le vote.

Ce contrat, conclu à l’approche de la fin de la campagne des candidatures selon des documents diffusés par le journal britannique, prévoyait notamment le versement de 100 millions de dollars (environ 75 millions d’euros au cours de l’époque) sur un compte de la Fifa en cas de désignation du Qatar comme hôte du Mondial-2022. En décembre 2010, l’émirat gazier avait remporté, contre toute attente, l’attribution duMondial-2022 à la barbe des États-Unis, de la Corée du Sud et du Japon, également candidats.

Une “violation manifeste des règles”, selon un politique anglais. Toujours d’après leSunday Times, 480 millions de dollar auraient encore été versés par le Qatar à l’organisation dirigeante du football mondial trois ans plus tard dans le cadre d’un deuxième contrat de droits télévisés. Al-Jazeera était alors la propriété de l’émir du Qatar, cheikh Hamad ben Khalifa Al Thani, lui-même instigateur de la candidature qatarienne à l’organisation de la Coupe du monde. Le président de la Commission sur le numérique, la culture et les médias (DCMSC) de la chambre des Communes britannique, Damian Collins, a appelé dimanche à geler les versements d’Al-Jazeera et à lancer une enquête sur ce contrat qui “semble constituer une violation manifeste des règles”.

La Fifa assure les autorités de sa coopération. Dans un courriel adressé vendredi auSunday Times en réponse à ses questions, la Fifa a déclaré que “les allégations liées à l’attribution de la Coupe du monde de la Fifa 2022 ont déjà été commentées de manière approfondie par la Fifa qui, en juin 2017, a publié intégralement le rapport Garcia sur Fifa.com“. “Par ailleurs, veuillez noter que la Fifa a déposé une plainte auprès du procureur général de Suisse et que la procédure est toujours en cours. La Fifa coopère et continuera de coopérer avec les autorités”, assure l’instance dirigeante du football mondial.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.