CHELSEA: UNE AMENDE D’UNE SEMAINE DE SALAIRE POUR KEPA, APRÈS SON REFUS DE SORTIR

Chelsea a annoncé ce lundi soir avoir sanctionné Kepa après son refus d’être remplacé la veille lors de la finale de la Coupe de la ligue anglaise, face à Manchester City. Le gardien espagnol écope d’une amende d’une semaine de salaire.

Kepa touché au portefeuille. Au lendemain du scandale qu’il a provoqué en refusant de sortir en finale de la Coupe de la Ligue anglaise face à Manchester City, malgré l’ordre de son entraîneur Maurizio Sarri, le gardien espagnol de 24 ans est sanctionné parChelsea. Il écope officiellement d’une amende d’une semaine de salaire, qui sera versée à la fondation du club.

Pour le gardien le plus cher du monde, transféré pour 80 millions d’euros l’été dernier en provenance de l’Athletic Bilbao, cela représenterait environ 220.000 euros, son salaire annuel ayant été estimé à 11,5 millions d’euros par la presse britannique au moment de sa signature. Et Kepa fait amende honorable.

Sports

L’AUSTRALIE A TRANCHÉ POUR LA CARICATURE POLÉMIQUE DE SERENA WILLIAMS

Très controversée et jugée raciste par certains, la caricature de Serena Williams en Une du journal australien Herald Tribune n’a pas enfreint les règles éthiques, a annoncé le régulateur des médias en Australie.

La caricature controversée de Serena Williams publiée en septembre par le journal australien Herald Sun qui avait été taxée de raciste et sexiste, n’a pas enfreint les règles éthiques de la presse, a estimé lundi le régulateur australien des médias. La star américaine de tennis avait écopé de 17.000 dollars d’amende pour trois avertissements pour une spectaculaire colère lors de la finale de l’US Open perdue contre la Japonaise Naomi Osaka.

Un événement que le caricaturiste australien Mark Knight avait raconté dans un dessin publié par le Herald Sun, où l’on voyait une Williams aux grosses lèvres et à l’allure masculine en train de piquer une crise et de sauter sur sa raquette cassée, avec une tétine tombée sur le court. Le dessin s’était attiré un déluge de critiques, notamment du Washington Post et de l’écrivain JK Rowling, qui étrillaient une représentation raciste de l’une des plus grandes sportives au monde. Pour enfoncer le clou, le Herald Sun avait republié la caricature en une en qualifiant de “politiquement correctes” les accusations de racisme qu’elle essuyait.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.