Ligue des champions : face à Manchester, quelle équipe pour le PSG ?

Le PSG se déplace à Manchester United sans Neymar, Cavani et Meunier, tous trois blessés pour le huitième de finale aller de C1. Un véritable casse-tête pour l’entraîneur Thomas Tuchel.

Le PSG est-il maudit ? Le club parisien dispute l’un des matches les plus importants de sa saison, mardi soir à Manchester United en huitième de finale aller (21h), avecune équipe décimée par les blessures. Si l’absence de Neymar était attendue, comme l’an passé face au Real Madrid au même stade de la compétition, le week-end a été terrible pour les Parisiens. Dimanche, le PSG a officialisé les forfaits de son attaquant Edinson Cavani et du défenseur Thomas Meunier, tous deux blessés la veille lors de la victoire face à Bordeaux en Ligue 1 (1-0). Face à cette cascade de mauvaise nouvelles, l’entraîneur Thomas Tuchel doit revoir ses plans. “Si deux ou trois joueurs clé ne sont pas là, c’est notre responsabilité de trouver des solutions. C’est super difficile. S’il nous manque plusieurs joueurs, le défi est encore plus grand”, a convenu le coach allemand, interrogé après le match contre les Girondins. Europe 1 passe en revue les options qui s’offrent au PSG pour cette rencontre capitale.

L’option n°1 : le 4-2-3-1

Sans Neymar et Cavani, le PSG devrait logiquement évoluer dans un système “classique” en 4-2-3-1. Ce schéma de jeu a été utilisé à quatre reprises en Ligue des champions cette saison, notamment lors de la victoire (convaincante) contre Liverpool fin novembre (2-1). L’Italien Marco Verratti, tout juste de retour de blessure, devrait évoluer avec le Brésilien Marquinhos au milieu de terrain. Le poste de “numéro 10”, habituellement dévolu à Neymar, reviendrait alors à l’Allemand Julian Draxler, épaulé sur les côtés par Angel Di Maria (à gauche) et le vétéran Daniel Alves (à droite). Le seul attaquant star encore valide, Kylian Mbappé, se muerait alors en avant-centre.

L’option n°2 : le 3-5-2

Autre solution pour le PSG : passer à une défense à trois, un système souvent utilisé cette saison mais progressivement délaissé ces dernières semaines. Dans ce schéma, la principale interrogation se porterait sur le milieu de terrain. Verratti et Draxler sont, eux, assurés d’être titulaires dans l’axe. La dernière place devrait logiquement revenir à Daniel Alves, au détriment de la recrue argentine Leandro Paredes, encore en phase de rodage. Devant, Mbappé serait alors épaulé par Di Maria.

L’option n°3 : le 4-3-3

Thomas Tuchel a également la possibilité d’évoluer en 4-3-3, le système de jeu utilisé par le PSG avant son arrivée sur le banc cet été. Dans ce cas-là, l’entraîneur allemand devrait aligner un trio au milieu Marquinhos-Verratti-Alves, et une attaque Di Maria-Mbappé-Draxler. Mais cette option est loin d’être la plus probable. Disposé en 4-3-3, le club parisien avait été complètement dépassé à Liverpool (défaite 3-2), lors de la première journée de la phase de poules de la Ligue des champions. Depuis, Thomas Tuchel n’a plus retenté l’expérience en Coupe d’Europe…

Sur le banc : le désert, ou presque…

Avec les absences de Neymar, Cavani et Meunier, le PSG dispose de très, très peu de solutions de rechange. Seuls Leandro Paredes au milieu de terrain et Layvin Kurzawa en défense constituent des alternatives crédibles. Mais tous deux n’ont pratiquement pas joué ces dernières semaines. Pour le reste, le banc des remplaçants sera essentiellement constitué de jeunes du centre de formation, comme Stanley Nsoki (défense), Christopher Nkunku ou Moussa Diaby (milieu). En attaque, il ne reste “que” le Camerounais Eric-Maxim Choupo-Moting, terriblement maladroit samedi dernier contre Bordeaux et conspué par une partie du Parc des Princes. Autant dire qu’en cas de nouvelle blessure, le PSG serait bien démuni…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *