Instagram bannit les photos d’automutilation

La plateforme de partage de photos Instagram a annoncé jeudi qu’elle allait bannir les photos d’automutilation pour aider à la lutter contre le suicide et les blessures infligées à soi-même.

Instagram, très populaire chez les jeunes, a décidé de bannir les photos montrant des blessures infligées à soi-même, pour aider à lutter contre l’automutilation et lesuicide, a annoncé jeudi la plateforme possédée par Facebook.

Selon la BBC, cette décision intervient après que le père d’une jeune Britannique de 14 ans qui s’est suicidée en 2017 eut accusé Instagram d’avoir sa part de responsabilité dans le drame. Elle avait selon son père consulté beaucoup de contenus liés au suicide ou à l’automutilation.

Économie

Venezuela : les comptes de Total bloqués, le groupe évacue son personnel du pays

Alors que les comptes de Total au Venezuela sont bloqués à la suite des sanctions américaines, son PDG a fait savoir jeudi que le pays n’était “pas un enjeu majeur à l’échelle du groupe”. 

Total a évacué son personnel du Venezuela, où ses comptes ont par ailleurs été bloqués à la suite des sanctions américaines, a indiqué jeudi son PDG Patrick Pouyanné, en relativisant l’importance du pays pour son groupe.

Total va superviser ses opérations depuis l’Europe. “Les comptes sont bloqués compte tenu des décisions américaines” et “l’autre problème pratique que l’on a c’est que, compte tenu de ces sanctions, nous devrons opérer le Venezuela non plus depuis les États-Unis (…) mais depuis l’Europe”, a-t-il indiqué lors d’une présentation des résultats annuels. 

L’activité au Venezuela était en effet jusqu’à présent supervisée depuis Houston au Texas. Les États-Unis ont annoncé de nouvelles sanctions contre la compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA pour accentuer la pression sur le président Nicolas Maduro.

“On sera en mode hibernation”.  “Nous avions décidé d’évacuer la totalité du personnel du Venezuela compte tenu de ce qui s’y passe”, “dès lundi dernier”, a ajouté Patrick Pouyanné.

“Le Venezuela pour nous, c’est 50.000 barils par jour sur 3 millions donc ce n’est pas un enjeu majeur à l’échelle du groupe”, a-t-il relativisé. La production de Total dans le pays est essentiellement issue des participations détenues dans les bruts extra lourds de la ceinture de l’Orénoque. Le groupe est également associé à un petit projet gazier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.