Amazon licencie des salariés ayant affiché leur soutien aux «gilets jaunes»

Selon les lettres de licenciement adressées par Amazon à ses employés et publiées par le quotidien Le Parisien, les salariés auraient fait preuve d’un «comportement en opposition totale aux valeurs de l’entreprise» et d’un manquement grave à «l’obligation de loyauté».

Dans la Drôme, un employé de la plateforme logistique d’Amazon à Montélimar a décidé de porter l’affaire en justice. Le groupe lui reproche des propos tenus sur sa page Facebook, le 22 novembre 2018: « Franchement, vous gérez, les gens, ne lâchez rien, un seul mot d’ordre, vendredi va être un ‘Black Out Friday’, ne lâchez rien… je me joins à vous quand je ne travaille pas… Bloquez tout », disait-il en évoquant le blocage de son lieu de travail par les « gilets jaunes ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.