Suite à des révélations dans la presse, l’ancien avocat de Donald Trump Michael Cohen a reconnu dans un tweet avoir payé pour truquer des sondages favorables au milliardaire lors de la campagne de 2016.

L’ex-avocat de Donald Trump, Michael Cohen, a reconnu jeudi avoir payé pour truquer des sondages en ligne à l’avantage du milliardaire au début de la campagneprésidentielle de 2016, assurant l’avoir fait « à la demande » du futur président américain. Michael Cohen, condamné en décembre à trois ans de prison pour avoir notamment acheté le silence d’ex-maîtresses présumées de Donald Trump en violation des lois sur le financement des campagnes électorales, a réagi par un tweet à un article du Wall Street Journal révélant qu’il avait, début 2015, payé plusieurs milliers de dollars à un collaborateur du leader évangélique Jerry Falwell Jr., fervent partisan du magnat new-yorkais.

-Italie : Silvio Berlusconi sera candidat aux élections européennes

Fort de sa « connaissance » et de ses « expériences », l’homme d’affaires et ancien président du Conseil des ministres Silvio Berlusconi a annoncé son intention de se présenter aux élections européennes.

Silvio Berlusconi, l’éternel revenant de la politique italienne depuis 25 ans, a annoncé jeudi que malgré ses 82 ans et sa baisse dans les sondages, il serait candidat aux élections européennes en mai. « Au bel âge qui est le mien, j’ai décidé par sens des responsabilités d’aller en Europe, où il manque une pensée profonde sur l’avenir du monde », a déclaré l’ancien chef du gouvernement lors d’une réunion de campagne de son parti Forza Italia (FI, droite) pour des élections régionales en Sardaigne.

-Affaire Ghosn : rejet en appel d’une requête de libération sous caution

Le PDG de Renault, soupçonné d’abus de confiance et de malversations financières, est en détention provisoire jusqu’au 10 mars, au moins.
Carlos Ghosn reste en détention provisoire. Le tribunal de Tokyo a rejeté jeudi en appel une requête de libération sous caution du PDG de Renault incarcéré au Japon depuis près de deux mois et sous le coup de trois inculpations*, pour abus de confiance et autres malversations financières. Son principal avocat a indiqué qu’il allait porter l’affaire devant la Cour suprême. Une demande de libération sous caution avait déjà été rejetée mardi.