La sonde New Horizons a survécu à son survol historique d’un objet céleste éloigné

Les scientifiques espèrent que l’observation de Ultima Thule, situé à quelque 6,4 milliards de kilomètres de la Terre, pourra permettre de mieux comprendre comment le système solaire s’est formé.
La sonde New Horizons de la Nasa a survécu à son survol historique de l’objet céleste le plus éloigné jamais observé de près, Ultima Thule, situé à quelque 6,4 milliards de kilomètres de la Terre, a annoncé mardi l’agence spatiale américaine.

La sonde a envoyé un signal à la Terre qui a mis à peu près 10 heures à arriver. “Les voyants sont au vert”, a dit Alice Bowman, une responsable du projet New Horizons.

900 images prises en quelques secondes. C’est à 6h33 que New Horizons a braqué ses caméras sur Ultima Thule, vestige glacé de la formation du système solaire. Les images et données collectées par la sonde commenceront à arriver plus tard mardi. New Horizons devait prendre 900 images en quelques secondes durant son survol d’Ultima Thule à une distance d’environ 3.500 kilomètres. “La science va nous aider à comprendre les origines du système solaire”, a ajouté Alice Bowman.

Le “grenier” du système solaire. Ultima Thule, découvert en 2014 par le télescope spatial Hubble, se trouve dans la ceinture de Kuiper, un vaste disque cosmique reliquat de l’époque de la formation des planètes que les astronomes appellent parfois le “grenier” du système solaire. Les scientifiques ont décidé d’envoyer New Horizons l’étudier, après que la sonde eut accompli en 2015 – neuf ans après son lancement – sa principale mission: envoyer des images extrêmement détaillées de Pluton.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.