Foot-Manchester United : la métamorphose de Paul Pogba

Depuis l’arrivée d’Ole Gunnar Solskjaer sur le banc de Manchester United, Paul Pogba brille à nouveau. D’après Guy Roux, le Français avait simplement besoin de se sentir aimé par son entraîneur.
C’est un nouveau Paul Pogba qui va disputer son premier match de l’année avec Manchester United sur la pelouse de Newcastle, mercredi soir (21h). Depuis le limogeage de José Mourinho au mois de décembre, un entraîneur avec qui il entretenait des rapports compliqués, le milieu de terrain tricolore revit. En deux semaines sous les ordres d’Ole Gunnar Solskjaer, il a disputé trois matches, inscrit quatre buts et délivré deux passes décisives.

Pogba-Cantona, même combat. Le champion du monde rayonne littéralement sur le terrain, alors qu’il végétait dans l’effectif mancunien. Mis sou cloche par José Mourinho, il est redevenu éclatant. Pour Guy Roux, cette métamorphose s’explique de façon très simple : Paul Pogba avait besoin d’être aimé par son coach. Le consultant d’Europe 1 va même jusqu’à dresser un parallèle avec un autre Français qui a porté les couleurs de Manchester United, Éric Cantona, qu’il a dirigé lorsqu’il évoluait à Auxerre.

D’après lui, Pogba et Cantona ont des caractères très forts, mais ont besoin d’être rassurés : “Ils ont besoin d’être aimés. Éric Cantona, on l’a aimé pendant sept ans à Auxerre. Le manager de Manchester United est venu me voir pour me demander la recette pour qu’il ait un bon rendement, avant de le prendre à Leeds (Cantona a évolué à Leeds en 1992 avant de rejoindre Manchester United, ndlr). Je lui ai dit : ‘Aimez le.'”

Pogba en pleine forme avant d’affronter le PSG. Un conseil simple mais de toute évidence, c’est bien d’amour et de reconnaissance dont manquait Pogba. Le nouvel entraîneur, ancien joueur du club, l’a bien compris. Il a redonné de la responsabilité à l’ancien Turinois et lui a fait comprendre qu’il était irremplaçable. Il n’en fallait pas plus alors que se profile un huitième de finale de Ligue des champions épique face au Paris Saint-Germain, dans un mois et demi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *