Argentine : le sous-marin disparu il y a un an “a implosé”

Un robot sous-marin américain a localisé vendredi le sous-marin argentin San Juan, disparu le 15 novembre 2017 avec ses 44 membres d’équipage, dans l’Atlantique. 

Le sous-marin militaire argentin ARA Sans Juan, retrouvé samedi un an après sa disparition dans l’Atlantique, a déclaré Gabriel Attiz, le commandant de la base navale de Mar del Plata, port d’attache du submersible.

“Il est entier, mais il a implosé. Il se trouve à 870 mètres de fond”, a-t-il dit après avoir rencontré les familles des victimes.

États-Unis : le candidat démocrate au poste de gouverneur de Floride concède sa défaite

De multiples dépouillements ont été nécessaires pour départager Andrew Gillum, qui espérait devenir le premier gouverneur noir de cet Etat, du Républicain Ron DeSantis. 

Le candidat démocrate au poste de gouverneur de Floride Andrew Gillum a annoncé samedi concéder sa défaite face au républicain Ron DeSantis, après de multiples dépouillements depuis les élections parlementaires américaines du 6 novembre.

Pas de gouverneur noir en Floride. “Je veux féliciter @RonDeSantisFL qui va devenir le prochain gouverneur du grand État de Floride”, a déclaré Andrew Gillum, maire de Tallahassee, la capitale de la Floride, qui espérait devenir le premier gouverneur noir de cet État du sud-est des États-Unis. Cette élection était sujette à un recomptage en raison de la proximité des résultats des deux concurrents. Les résultats définitifs doivent être annoncés dimanche.

Meurtre de Khashoggi : aucune “conclusion définitive” de Washington

Selon le “Washington Post”, la CIA a conclu que le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane avait commandité l’assassinat du journaliste.

Les États-Unis n’ont, à ce stade, abouti à aucune “conclusion définitive” sur les responsabilités dans l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi à Istanbul, a affirmé samedi le département d’État américain.

Selon le Washington Post et le New York Times, qui citent des sources anonymes, la CIA a conclu que le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane avait commandité l’assassinat du journaliste.

“Nombre de questions sans réponses demeurent”. Tout en assurant que les États-Unis restaient déterminés à ce que “tous les responsables” du meurtre du journaliste répondent de leurs actes, Heather Nauert, porte-parole de la diplomatie américaine, a affirmé qu’il était prématuré de pointer du doigt tel ou tel responsable.

“Les récentes informations selon lesquelles le gouvernement américain a abouti à une conclusion définitive sont inexactes”, a-t-elle ajouté. “Nombre de questions sans réponses demeurent concernant le meurtre de Jamal Khashoggi”, a-t-elle encore dit.

Trump reste évasif sur l’enquête. Le président américain s’est entretenu samedi par téléphone avec la directrice de la CIA Gina Haspel et le secrétaire d’État Mike Pompeo, a indiqué sa porte-parole Sarah Sanders à bord d’Air Force One, qui emportait Donald Trump en Californie.

Interrogé avant son départ depuis la Maison Blanche, le président était resté évasif sur l’enquête, insistant cependant longuement sur les liens entre les États-Unis etl’Arabie saoudite. “Ils ont été un allié véritablement spectaculaire en termes d’emplois et de développement économique”, avait-il déclaré. “Je suis président, je dois prendre beaucoup d’éléments en compte”.

Le département d’État a rappelé que les États-Unis avaient déjà annoncé des sanctions financières ciblées contre 17 responsables saoudiens impliqués dans le meurtre, et précisé que des “mesures complémentaires” pourraient être examinées.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *