Décès de Raymond Chow, producteur de Bruce Lee et parrain du cinéma de Hong Kong

Le producteur Raymond Chow, mort à l’âge de 91 ans, avait lancé et suivi la carrière de Bruce Lee et ouvert à Jackie Chan les portes du cinéma américain. Il était considéré comme l’une des plus grandes figures du cinéma de Hong Kong.

C’est avec l’ambition de faire connaître au grand public le cinéma d’arts martiaux que Raymond Chow crée ses propres studios Golden Harvest en 1970. Il reproche à son ancien employeur sa rigidité et son manque de budget, empêchant aux films de Kung Fu de toucher un maximum de téléspectateurs.

Durant trois années les succès s’enchaînent avec le jeune acteur en tête d’affiche : La Fureur du dragon (1972) et Opération dragon (1973) deviennent des films d’arts martiaux de référence. Mais Bruce Lee meurt subitement en 1973. L’industrie du cinéma hongkongais est alors orpheline.

Raymond Chow fait entrer dans la lumière un jeune acteur : Jackie Chan. Ses films entre action et comédie font de lui une superstar en Asie. Grâce à Raymond Chow, il s’exporte aussi en Occident et fait sa percée sur le marché américain avec The Big Brawl (Le Chinois, en français) en 1980.

Raymond Chow, ce sont aussi les Tortues Ninja. L’adaptation d’une bande-dessinée américaine au grand écran. Leonardo, Donatello, Michelangelo et Raphael, les quatre tortues aux super-pouvoirs cachées dans les égouts de New York finissent de rendre les films d’arts martiaux accessibles à tous. Mission accomplie pour Raymond Chow, qui aura produit au total plus de 170 films.

Parmi les hommages, celui de la fille de Bruce Lee remerciant le producteur d’avoir donné sa chance au jeune acteur de l’époque et de l’avoir aidé à réaliser ses rêves.

Culture
Objectif Oscars : des films Netflix vont sortir en salles aux Etats-Unis avant leur mise en ligne

La plateforme Netflix a annoncé la sortie en salles de trois de ses prochains films, avant leur diffusion en ligne. Une pratique qui pourrait se pérenniser. 

Virage stratégique pour le géant du streaming. Netflix va diffuser trois de ses prochaines productions dans des salles de cinéma avant leur mise en ligne, a annoncé la plateforme. Une mesure destinée à mieux respecter la chronologie des médias, de manière à pouvoir présenter les films en question aux Oscars, ainsi qu’à différents festivals. En mai dernier, le jury de Cannes avait en effet refusé d’inscrire les longs-métrages Netflix en compétition

Le dernier film des frères Coen, La Ballade de Buster Scruggs, sortira donc le 8 novembre à New York et à Los Angeles, ainsi qu’au Mexique et au Royaume-Uni, une semaine avant sa mise en ligne, rapporte AlloCiné. Le très attendu Roma d’Alfonso Cuaron sera quant à lui visible au cinéma le 21 novembre, suivi par le thriller de Susanne Bier Bird Box, avec Sandra Bullock, le 13 décembre. D’autres longs-métrages aux castings prestigieux pourraient bénéficier du même traitement dans les mois à venir, à l’instar du prochain Martin Scorsese, The Irishman, avec Al Pacino, Robert De Niro et Harvey Keitel. 

Une vingtaine de pays concernés. Les modalités de diffusion de ces films en France n’ont pas encore été précisées, mais devraient l’être sous peu. Pour l’heure, seuls 20 pays sont officiellement concernés. En dehors des Etats-Unis, le Mexique, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, l’Italie, les pays Scandinaves et le Japon prendront notamment part à l’expérience.

Outre-Atlantique, les films seront distribués par des cinémas indépendants. Une manière de couper la poire en deux entre les exigences des jurys des Oscars et des festivals, qui ne sélectionnent que des longs-métrages sortis en salles, et celles des utilisateurs de Netflix, qui tiennent à garder leurs avantages.

En diffusant ses productions uniquement dans de “petits” cinémas, la plateforme fait en effet comprendre au public que le moyen le plus simple d’y accéder reste de s’abonner, tout en s’assurant le respect des règles des compétitions. Reste à savoir si les spectateurs accepteront de payer un ticket à une dizaine de dollars, pour un film visible quelques jours plus tard dans leurs salons. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *